La médaille du jour, France info

La médaille du jour. La lettre de "Maman Kaillou", la mère de David Poisson, aux skieurs français

Le skieur David Poisson est mort il y a trois mois, lors d'un accident à l'entraînement au Canada. Sa mère s'est adressée aux skieurs français à Peyongchang, dans une lettre publiée par "Le Parisien".

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Jeannette Poisson lors des obsèques de son fils, David, à Peisey-Nancroix (Savoie), le 26 novembre 2017.
Jeannette Poisson lors des obsèques de son fils, David, à Peisey-Nancroix (Savoie), le 26 novembre 2017. (MAXPPP)

Le journal Le Parisien publie mercredi 14 février, une lettre très émouvante signée Jeannette Poisson. Jeannette Poisson est la mère de David Poisson, ce skieur français mort en novembre dernier, lors d'un accident à l'entraînement au Canada. Sa lettre est pleine de pudeur. Pour raconter sa vie sans son fils, Jeannette Poisson a cette phrase : "Je ne suis pas en train de dire que tout est facile aujourd'hui".

Pour dire sa douleur, elle parle des enfants, du fils de David, âgé de 18 mois, mais aussi de son neveu : "Comment expliquer à des enfants quand toi-même adulte tu ne comprends pas ?" Alors, dit-elle "il faut rester digne". Digne pour continuer à recevoir dans son restaurant de Peisey-Nancroix en Savoie. Digne pour retrouver la force au cas où "l'un de mes p'tits loups me dise, dans quelque temps, mamie je veux être champion comme papa ou tonton".

"Vous avez déjà remporté la plus belle des médailles"

David Poisson appartenait à une race de skieur à part, les descendeurs, que Jeannette surnomme affectueusement "les Gros""Vous avez déjà remporté la plus belle des médailles, écrit-elle, celle du courage et de l'amour en reprenant le départ d'une course peu de temps après que votre Kaillou vous a quittés."

"Kaillou", c'était le surnom de David. Jeannette Poisson a confié à l'un des skieurs français un caillou en forme de cœur avant son départ pour la Corée pour qu'il le dépose dans un bel endroit. Un caillou et un message plein de confiance : "La descente, c'est dangereux, dit-elle aux skieurs français, mais non, on n'en meurt pas. N'ayez surtout pas cette image de votre sport."

Jeannette Poisson lors des obsèques de son fils, David, à Peisey-Nancroix (Savoie), le 26 novembre 2017.
Jeannette Poisson lors des obsèques de son fils, David, à Peisey-Nancroix (Savoie), le 26 novembre 2017. (MAXPPP)