La médaille du jour, France info

La médaille du jour. La Formule 1 décide de se passer de ses "grid girls"

Dès le début de la saison 2018, des enfants remplaceront les "grid girls" sur les circuits de Formule 1. Décision irréversible pour le promoteur, qui souhaite être en phase avec l'époque.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Des \"grid girls\" durant la parade des pilotes pendant le Grand Prix de Formule 1, sur le circuit de Monaco, le 28 mai 2017.
Des "grid girls" durant la parade des pilotes pendant le Grand Prix de Formule 1, sur le circuit de Monaco, le 28 mai 2017. (ANDREJ ISAKOVIC / AFP)

Liberty Media, le nouveau promoteur de la Formule 1, la plus grande division de course automobile, a décidé d’en finir avec les "grid girls". Ces femmes, choisies pour leur physique, étaient présentes sur les grilles de départ pour indiquer l’emplacement des pilotes.

"Sois belle et souris", ça suffit

Des femmes souriantes, jolies, et vêtues assez légèrement. Durant des années, depuis les années 70, la pratique n’a choqué personne, mais aujourd’hui ça ne passe plus. Le directeur commercial de la F1 l’assure : "Cela ne correspond pas aux valeurs défendues par notre marque."

L'utilisation des "grid girls" n’est plus en phase avec l’époque, et cela n'est pas très valorisant pour l'image des femmes. Marlène Schiappa, secrétaire d'État chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes, et adjointe à la mairie du Mans, comprend cette décision : "On est là dans un monde stéréotypé. On ne peut pas être sempiternellement avec des hommes champions, des hommes entraiîeurs, des hommes supporters et les femmes qui sont réduites à être en mini jupes en faisant une bise et en donnant une médaille. Je pense qu'il faut qu'elles prennent toute leur place dans le sport."

Des enfants pour remplacer les filles  

À la place des Grid Girls, ce seront des "grid kids" qui seront présents sur les prochains Grands Prix. Des jeunes pilotes seront par exemple sélectionnés dans les clubs de sports automobile locaux. Cependant, certaines hôtesses ne sont pas contentes, déçues d'avoir perdu leur job. Sur les réseaux sociaux, certaines commentent : "Je ne me suis jamais sentie mal à l'aise". Fières de faire ce travail, elles sont remontées contre le promoteur, l'accusant de céder à certains lobbys. La décision parait irréversible. Les autres disciplines vont-elles suivre ? Le monde de la moto est aussi célèbre pour ses "grid girls". La Fédération internationale de moto a réagi. "Bien que la Fédération internationale de motocyclisme demeure à l’écoute de l’actualité", indique l'organisation, "elle estime que l'implication des femmes dans le motocyclisme ne se résume pas à la présence ou non de 'Grid Girls' au départ des courses". La Fédération rappelle aussi que l'un de ses "objectifs prioritaires" depuis 10 ans est "d'encourager la présence des femmes dans le motocyclisme", et ce "dans toutes les fonctions".

Des \"grid girls\" durant la parade des pilotes pendant le Grand Prix de Formule 1, sur le circuit de Monaco, le 28 mai 2017.
Des "grid girls" durant la parade des pilotes pendant le Grand Prix de Formule 1, sur le circuit de Monaco, le 28 mai 2017. (ANDREJ ISAKOVIC / AFP)