La médaille du jour, France info

La médaille du jour. Il grimpe au sommet de la tour Eiffel par les escaliers en moins de huit minutes

Voilà un homme qui préfère les escaliers à l'ascenseur, au point de grimper jusqu'au sommet de la tour Eiffel et ses 1 665 marches en un temps record. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Piotr Lobodzinski, lors de La Verticale de la Tour Eiffel à Paris, le 16 mars 2017.
Piotr Lobodzinski, lors de La Verticale de la Tour Eiffel à Paris, le 16 mars 2017. (ANDRE FERREIRA / ICON SPORT)

Il s'appelle Piotr Lobodzinski, il est Polonais, et c'est un as des escaliers. Mercredi 13 mars, il s'est lancé à l'assaut d'un des plus grands escaliers de France, celui de la Tour Eiffel, et si je vous dis que c'est un as, c'est parce qu'il a grimpé les 1 665 marches de la plus célèbre tour du pays en moins de huit minutes : 7 minutes 53 secondes pour grimper jusqu'en haut de la tour Eiffel qui culmine à 324 mètres. Bon, il n'a pas grimpé l'antenne non plus, faut pas exagérer. C'est quelques secondes de plus que son propre record de 7 minutes 48, il y a trois ans.

Le tour du monde du montage de marches

Il faut dire que Piotr Lobodzinki est un pro de la course d'escaliers, c'est même le meilleur. Le numéro 1 mondial – il en faut bien un. Il y consacre sa vie, de Paris à New York, de la tour Eiffel à l'Empire State Building, en passant par la Chine et Dubaï. Le Polonais a commencé en 2011, et il réalise une vingtaine de courses verticales par an. Il s'entraîne quasi quotidiennement, monte 49 étages trois à cinq fois par semaine, sans compter les heures de salle pour se muscler le haut du corps.

À 33 ans, c'est la 5e fois que Piotr Lobodzinski s'impose dans cette course à la "dame de fer". Pour info,  il court cinq kilomètres en 14 minutes, ça fait du 21 km/h de moyenne. S'il tenait ce rythme sur un marathon, il serait le premier homme en dessous des deux heures.

Piotr Lobodzinski, lors de La Verticale de la Tour Eiffel à Paris, le 16 mars 2017.
Piotr Lobodzinski, lors de La Verticale de la Tour Eiffel à Paris, le 16 mars 2017. (ANDRE FERREIRA / ICON SPORT)