La médaille du jour, France info

La médaille du jour. Des surfeurs californiens gagnent en justice un droit de passage à travers une propriété, pour rejoindre leurs vagues favorites

Les surfeurs obtiennent gain de cause en Californie. Ils auront le droit d'accéder aux plages et à la fameuse vague de Martin's Beach. Depuis une dizaine d'années, ils étaient interdits de passage par le propriétaire d'une villa. La justice leur a finalement donné gain de cause.

Un surfeur sur une plage californienne, le 7 septembre 2018.
Un surfeur sur une plage californienne, le 7 septembre 2018. (MARK RALSTON / AFP)

Les surfeurs continueront de prendre la vague de Martin's Beach, en Californie. Ils étaient en conflit avec un milliardaire depuis dix ans. Rien à voir avec la technique du surf : plutôt goody ou regular ? Roller ou take off ? Là, c'est plutôt littoral ou tribunal. En 2008, un riche patron de l'informatique achète une propriété de plus de 21 hectares pour plus de 32 millions de dollars. Le problème, c'est qu'il faut passer sur ses terres pour rejoindre la plage, Martin's Beach donc, fréquentée par des promeneurs et surtout des surfeurs. Ni une ni deux, le nouveau propriétaire des lieux, Vinod Khosla, veut empêcher tout ce petit monde de traverser librement sur son terrain pour rejoindre la plage californienne, au point d'engager un bras de fer juridique avec les surfeurs mais aussi la commission du littoral californien, qui garantit depuis 1976 l'accès libre aux 2000 km de côtes.

Le milliardaire est débouté plusieurs fois par la justice mais les surfeurs et les défenseurs du littoral ne lâchent rien non plus, par peur que cela crée une jurisprudence et que tous les riches propriétaires californiens finissent par privatiser le littoral.Et finalement, au bout du bout,  les surfeurs ont gagné. Le milliardaire est définitivement débouté. Il avait saisi la Cour suprême, la plus haute juridiction des Etats-Unis, qui a rejeté son recours. Ce qui met un point final à cette affaire. Il pourra regarder les surfeurs prendre la vague sous ses fenêtres...

Un surfeur sur une plage californienne, le 7 septembre 2018.
Un surfeur sur une plage californienne, le 7 septembre 2018. (MARK RALSTON / AFP)