Cet article date de plus de trois ans.

La médaille du jour. A Gênes, les supporters observent 43 minutes de silence pour les victimes du pont Morandi

écouter (1min)

Les supporters de l'équipe de foot de Gênes ont observé 43 minutes de silence, dimanche. 43 minutes pour les 43 victimes de l'effondrement du pont Morandi.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Des supporters du Genoa au stade Luigi-Ferraris de Gênes (Italie), le 26 août 2018. (SIMONE ARVEDA / ANSA / MAXPPP)

Ambiance très particulière, dimanche 26 août, au stade Luigi-Ferraris de Gênes, en Italie, pour le premier match du Genoa à domicile depuis le tragique effondrement du pont Morandi, il y a deux semaines : plus qu'une ambiance, il régnait une atmosphère. Les travées étaient bien remplies et pourtant, la rencontre avait des airs de match à huis clos.

Les noms des victimes applaudis

Le Stadio Communale est longtemps resté muré dans le silence à tel point que l'on entendait les entraîneurs sur leur banc de touche et les joueurs se parler sur le terrain. Juste un bruit de fond et quelques clameurs, lorsque le Genoa a marqué, par deux fois, mais toujours le silence a repris le dessus. Pendant 43 minutes, 43 longues minutes de silence, pour les 43 victimes de l'effondrement du pont. Pas d'encouragements, les banderoles des tifosi étaient toutes retournées, sauf celle du club de supporters des pompiers de la ville. 

Et puis à la 43e minute, les écrans géants ont commencé à afficher tous les noms des victimes, accompagnés par des applaudissements nourris. Les ultras ont repris leurs chants, l'atmosphère s'est changée en ambiance et la vie a repris le dessus. Pour l'anecdote, Genoa l'a emporté face à Empoli (2-1).

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.