La médaille du jour, France info

La médaille du jour. A 44 ans, la gymnaste ouzbèque Oksana Chusovitina vise les JO de Tokyo

L'athlète participera à sa huitième olympiade à Tokyo en 2020.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Oksana Chusovitina, gymnaste ouzbèque aux Jeux Asiatiques à Jakarta (Indénésie), le 23 août 2018.
Oksana Chusovitina, gymnaste ouzbèque aux Jeux Asiatiques à Jakarta (Indénésie), le 23 août 2018. (MAST IRHAM / EPA)

Elle s’appelle Oksana Chusovitina, elle est ouzbèque. Elle dispute actuellement les Championnats du monde de gymnastique à Stuttgart, en Allemagne. Et elle est parvenue à se qualifier pour les prochains Jeux Olympiques de Tokyo en 2020. Une prouesse, un record même. Car à Tokyo, Oksana Chusovitina participera à sa huitième olympiade, 28 ans après Barcelone.

En 1988, la gymnaste remporte les Championnats juniors, elle n’a alors que 13 ans. Un an plus tard, elle dispute le tournoi international de Cottbus, en RDA, et le mur de Berlin est encore debout. Oksana Chusotivina a commencé sous la bannière de l’URSS, puis de l’Ouzbékistan, avant de rejoindre l’Allemagne pour soigner son fils atteint d’une leucémie. Elle obtient la nationalité allemande, mais une fois son fils guéri, elle décide de porter à nouveau les couleurs de l’Ouzbékistan.

Alors que l’on s’apprête à célébrer le 30 anniversaire de la chute du mur, Oskana Chusovitina, elle, est encore debout, en tenue, et toujours performante. À 44 ans. Elle défie les lois de la gymnastique, qui veut que les athlètes prennent leur retraite à 20 ans. À Tokyo, elle tentera de remporter une 3e médaille olympique au saut de cheval, sa spécialité, après l’or par équipe à Barcelone en 1992, et l’argent à Pékin en 2008. Elle aura alors 45 ans.

Oksana Chusovitina, gymnaste ouzbèque aux Jeux Asiatiques à Jakarta (Indénésie), le 23 août 2018.
Oksana Chusovitina, gymnaste ouzbèque aux Jeux Asiatiques à Jakarta (Indénésie), le 23 août 2018. (MAST IRHAM / EPA)