La médaille du jour, France info

La médaille du jour. À 35 ans, le skieur Jean-Baptiste Grange signe son second top 10 à Chamonix

Jean-Baptiste Grange, malgré de nombreuses blessures tout au long de sa carrière, est toujours parmi les meilleurs skieurs au monde.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Jean-Baptiste Grange à l\'epruve du slalom à Kitzbuehel (Autriche), le 26 janvier 2020.
Jean-Baptiste Grange à l'epruve du slalom à Kitzbuehel (Autriche), le 26 janvier 2020. (JOE KLAMAR / AFP)

À 35 ans, JB Grange nous prouve qu’il a bien fait de ne pas ranger ses skis au grenier. Au slalom de Chamonix ce week-end, il signe son deuxième top 10 de la saison,  là où il y a 16 ans il disputait sa première course en Coupe du monde. Le skieur de Valloire est l’exemple même que dans la vie il faut s’accrocher. Il a fait sa première descente à l’âge de deux ans avec ses parents, tous les deux membres de l’équipe de France de ski alpin.

Jean-Baptiste Grange est programmé pour devenir champion, mais à l'âge de 10 ans, en raison d'une double hernie discale, il porte un corset et marche comme un grand-père. Contre l'avis du médecin, il prend quand même la direction de la section ski de son collège savoyard. La suite montrera qu’il a fait le bon choix.

Une carrière rythmée par les blessures

Vainqueur de la Coupe du monde de slalom en 2009, champion du monde en 2011 à Garmisch-Partenkirchen en Allemagne, il remporte son deuxième titre en 2015 à Beaver Creek aux Etats-Unis, après quatre ans sans voir un seul podium à cause notamment des blessures et des douleurs au dos qui rythment sa carrière. Cette saison, d’ailleurs, il revient d’une blessure au genou. La retraite ? Non. Il est même parti pour repartir l’année prochaine, en fonction de l’envie dit-il.

Jean-Baptiste Grange à l\'epruve du slalom à Kitzbuehel (Autriche), le 26 janvier 2020.
Jean-Baptiste Grange à l'epruve du slalom à Kitzbuehel (Autriche), le 26 janvier 2020. (JOE KLAMAR / AFP)