Cet article date de plus de huit ans.

Travailleurs détachés : le PS salue une "très grande victoire"

écouter (5min)
Invité ce mardi matin de France Info, Harlem Désir a défendu l'intervention française en Centrafrique. Et a applaudi l'accord conclu lundi soir à Bruxelles sur les travailleurs détachés. Il a parlé d'une "très grande  victoire politique de la France."
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (©)

"C'est une très grande victoire
politique pour la France et une très grande avancée pour l'Europe sociale qui a
été obtenu à Bruxelles"
affirme Harlem Désir. Et il revient sur les deux choses qui vont changer : "La première c'est le contrôle des entreprises qui utilisent des travailleurs
détachés. Et la deuxième c'est la responsabilité solidaire du donneur d'ordres"
.

"Nous avons battu des Etats libéraux"

Mais pour Harlem Désir, cet accord est "une première étape et nous allons nous battre pour l'étendre. Et
effectivement, nous avons battu des Etats libéraux, la Grande Bretagne, la
république tchèque, la Hongrie qui ne voulaient pas imposer ces règles. Mais
nous avons construit une majorité pour les imposer".

Centrafrique : " L'objectif est clair,  il est le
même depuis le début"

Concernant la Centrafrique, Harlem Désir estime que la France se tient à la mission fixée dès le départ, par le Conseil de sécurité : "Il y avait une urgence sur le
plan humanitaire et  sécuritaire. C'est effectivement d'abord la
sécurité des populations, l'arrêt des massacres et évidemment, il est dit (dans la résolution de l'ONU) que le
président actuel – qui ne peut assurer qu'un intérim -devra laisser la place à
un président élu après les élections, ça fait partie de la transition."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.