L'invité de 8h15, France info

Pécresse : "Si le PS veut faire barrage au FN qu'il le fasse dans les lois"

Valérie Pécresse, ancienne porte-parole du gouvernement Sarkozy, est revenue lundi matin sur France Info sur la législative qui s'est déroulée dimanche à Villeneuve-sur-Lot. Elle propose au Parti socialiste d'intervenir dans la loi s'il souhaite réellement faire barrage au Front national.

(©)

Valérie
Pécresse, invitée lundi matin de France Info, est revenue sur la législative à Villeneuve-sur-Lot et sur la première place obtenue par le candidat UMP et sur
l'élimination du candidat socialiste. Pour la secrétaire générale déléguée de
l'UMP, ce vote est une double sanction : "à la fois à l'encontre d'un
homme, Jérôme Cahuzac et d'une politique celle de François Hollande
".

Pour l'ancienne ministre du budget, l'affaire Cahuzac a
engendré une crise morale.
"L'UMP reste le seul parti politique crédible
et le Front national est un parti de rejet
".

Changer la loi pour faire barrage au PS

L'appel au vote républicain du candidat socialiste pour le
second tour n'enthousiasme pas Valérie Pécresse. "Je suis embarrassée
par l'attitude du PS
", explique-t-elle. Elle souligne un paradoxe : "Le
gouvernement ces derniers mois a changé le mode de scrutin qui avantage le FN
au détriment de l'UMP. Si le Parti socialiste veut vraiment faire barrage au FN
qu'il le fasse aussi dans les lois
".

Eradiquer le clientélisme local

La député met en cause le clientélisme local et la crise
morale politique grave qu'il entraîne. "Je souhaite que les élus fassent
connaître les liens familiaux qu'ils ont avec les personnes qu'ils
recrutent
" suggère-t-elle. Cette transparence changera déjà les choses selon
elle.

Tapie : laissons faire la justice

Au sujet de l'affaire Tapie, l'ancienne porte-parole du
gouvernement Sarkozy préfère laisser faire la justice "en toute
transparence
". Au sujet de Stéphane Richard, elle met en avant la présomption d'innocence du dirigeant d'Orange et estime que l'intérêt de l'entreprise
prime.

Hollande dans le déni

Enfin, s'agissant des déclarations télévisées de François Hollande dimanche soir dimanche, Valérie Pécresse les juge décevantes. "Il est dans le
déni
", selon elle et évite par ailleurs les sujets qui fâchent. Au sujet
des retraites,
elle juge par exemple que "François Hollande doit demander
des efforts à tous les Français
", y compris aux régimes spéciaux et aux
fonctionnaires.

(©)