L'invité de 8h15, France info

Martin Hirsch répond à Nicolas Sarkozy sur le RSA 

Invité de France Info ce matin, Martin Hirsch qui est à l’origine du RSA a expliqué que ceux qui reçoivent ce revenu veulent travailler. Et que la responsabilité de ce qui ne marche pas est à rechercher non du côté des allocataires mais des pouvoirs publics. Il cible notamment Pôle Emploi qui "n'a pas fait son boulot."

(©)

Sur France 2 hier soir, le président-candidat a proposé d'améliorer la partie insertion du RSA  en ajoutant 7 heures de travail d'intérêt général par semaine pour les allocataires:   "Il y a un problème avec le RSA : pour réinsérer les gens sur le marché du travail, ce n'est pas suffisant. Quelqu'un qui est au RSA, qui n'a pas d'emploi et qui n'est pas en  formation, devra faire 7 heures de travail d'intérêt général par semaine,  rémunérées au niveau du Smic. "

Mais pour Martin Hirsch, la responsabilité de ce qui ne marche pas dans le RSA est plutôt à rechercher du côté des pouvoirs publics. Et il explique que les allocataires eux veulent travailler.

"Pole Emploi n'a pas fait son boulot et n'a pas été poussé par le ministère de l'Emploi à faire son boulot pour ne pas faire augmenter ses statistiques" a affirmé** Martin Hirsch.

"Le deuxième problème, c'est que les contrats d'insertion ont plutôt diminué. Et la troisième chose c'est que le RSA n'a pas creusé le déficit public. On a fait des économies sur le RSA."

"Si on veut obliger un million d'allocataires du RSA à travailler 7 heures par semaine payer au Smic, cela coûte entre 1 à 1,4 milliards."

(©)