L'invité de 8h15, France info

José Bové reconnait "des couacs" dans la campagne d'Eva Joly

L'eurodéputé EELV estime que la campagne de la candidate écologiste démarre vraiment maintenant après un "tour de chauffe". José Bové se félicite par ailleurs des conclusions du rapport de la Cour des comptes sur le coût du nucléaire en France.

(©)

 

Manifestation d’agriculteurs devant le ministère de l’environnement

"On voit que le lobby agro-industriel réattaque […] C’est indécent de voir quelques privilégiés s’attaquer aux règles environnementales qui sont des règles pour tous et des règles de bon sens".

Nucléaire

"Le rapport qui est sorti il y a deux jours de la Cour des comptes montre que ce que nous disons est juste : aujourd’hui, la France n’a pas les moyens de renouveler son parc nucléaire, donc il faut changer d’énergie [...] La crise écologique et la crise économique sont liées".

Fin de l’énergie bon marché  

"L’augmentation, elle va être de 30, 40, 50, 60%, c’est une obligation, ne serait-ce que par rapport au coût du démantèlement du nucléaire ou de son maintien en l’état actuel". 

Eva Joly

"Si ça passe pas, il faut qu’on assume nous aussi le fait qu’on n’a pas su le faire […] Aujourd’hui, […] on est en à un véritable tournant […] aujourd’hui, la campagne démarre véritablement ; on va dire qu’on était dans un tour de chauffe ; il y a eu des couacs, il faut le reconnaître, des choses qui n’ont pas été comprises".

Pas question de rallier toute de suite le PS?

"Il n’en est pas question ; Dany (Cohn-Bendit, ndlr) a hésité ; c’était un débat de fond qu’il fallait avoir". 

(©)