L'invité de 8h15, France info

Harlem Désir prêche la combativité tous azimuts

Le premier secrétaire du PS, invité de France Info, s'est montré offensif. Contre la résignation, contre l'UMP "fermée pour cause d'inventaire", contre Sarkozy, "qui ne voyait pas plus loin que le prochain SMS". Et contre Mélenchon : "Je me demande s'il n'a pas mâché trop de feuilles de coca pendant son séjour en Amérique latine".

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

A quelques jours de l'Université d'été du PS, son patron Harlem Désir a fixe un mot d'ordre pour 2013, la "combativité ", "contre la résignation, contre  le chômage et contre l'opposition de droite et
d'extrême droite qui veulent dévoyer les valeurs de notre pays".

Sarkozy "ne voyait pas plus loin que le prochain SMS"

Une ligne qu'il a mise en application dès ce matin en défendant la réflexion gouvernementale sur 2025, une "réflexion
indispensable pour l'avenir
" alors que Nicolas Sarkozy "ne voyait pas plus loin que le prochain SMS". Et en renvoyant l'UMP à son débat sur l'inventaire de l'ex-président de la République : "L'UMP, on a compris pourquoi elle ne faisait aucune proposition depuis
un an, parce qu'elle est fermée pour cause
d'inventaire."

Mélenchon : "Il vaut mieux que cela"

Mais la droite n'était pas ce lundi sa seule cible. Visiblement, les critiques de Jean-Luc Mélenchon l'ont agacé : "Il cherche à attirer l'attention et parfois même au prix de la division de la gauche. Il vaut mieux que cela. Quand je l'ai entendu je me suis demandé s'il n'avait pas mâché trop de feuilles de coca pendant son séjour en Amérique
latine."
Et "plus sérieusement",  il insiste : "La division de la gauche enverrait un boulevard à Copé et Le Pen".

(©)