Cet article date de plus de neuf ans.

Chômage : Michel Sapin demande "du temps"

écouter (5min)
Invité ce mardi matin de France Info, le ministre du Travail a refusé de dramatiser la contestation autour du voyage de François Hollande à Dijon. Et il a défendu l'action du gouvernement contre le chômage.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (©)

"Je ne crois pas que les gens aient de l'animosité vis-à-vis de
nous. Je ne vois pas de virulence, de haine vis-à-vis de la personne ni de
l'équipe. C'est un mécontentement par rapport à une situation difficile. Et des
hommes d'Etat et un gouvernement qui gouvernent expliquent mais continuent. Dans
la constance et la continuité"
a affirmé Michel Sapin.

"On est pas dans la chapelle Sixtine ici..."

Et le ministre du Travail de reprendre les mêmes termes, "constance et continuité ", pour défendre la politique du gouvernement contre le chômage, la "priorité des priorités" : 

"Notre politique
c'est d'inverser la courbe du chômage. Et pas en chantonnant, pas par des incantations,
on n'est pas dans la chapelle Sixtine ici. On est en train de mettre en
œuvres des politiques. Alors oui il y a une différence entre une politique
qu'on décide et le moment où cette politique porte ses fruits. Il faut du temps".

Michel Sapin a également démenti le  "coup de rabot" annoncé par les
Echos de ce mardi sur les prestations familiales :

"C'est toujours un peu
la même méthode. Un journal sort un rapport et on dit que c'est la volonté du
gouvernement. E n'est  même pas le
rapport du Haut conseil..."

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.