Cet article date de plus de neuf ans.

Chômage: il faut "booster les dispositifs" (économiste)

écouter (5min)
Invité ce vendredi de France Info, Jean-Hervé Lorenzi, professeur à l'université Paris-Dauphine et président du Cercle des économistes a jugé "très intéressant et très novateur" le texte dans lequel Jean-Marc Ayrault présente son "nouveau modèle français". Mais il estime que dans beaucoup de domaines le gouvernement doit aller beaucoup plus loin.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (©)

"C'est la première fois qu'un Premier ministre socialiste exprime la description de ce que serait une social-démocratie à la française avec des appels à l'innovation et à la prise de risque. C'est ce que beaucoup de gens attendaient" a affirmé Jean-Hervé Lorenzi après avoir lu la tribune publiée dans Le Monde jeudi par le Premier ministre. Mais s'il apprécie ce "cadrage conceptuel " et parle de "rupture ",  le président du Cercle des économistes pose ce vendredi la question du "comment" .

Car Jean-Hervé Lorenzi ne croit pas au 3% de déficit en 2013, ni à une croissance de 0,8% cette année.

Il recommande donc au gouvernement de "passer à la vitesse supérieure" dans la réduction des déficits publics en responsabilisant davantage les administrations publiques, avec "la volonté de chacun d'équilibrer ses propres comptes" .

Les contrat d'avenir et de génération "insuffisament calibrés"

Pour le président du Cercle des économistes, "l'année 2013 va être très diificile" en matière d'emplois. S'il estime que le contrat d'avenir et le contrat de génération sont de "bonnes idées ", il les juge  "insuffisamment calibrés. Il faut booster les dispositifs de façon plus rapide ee plus forte ".

Et il conseille de favoriser fiscalement l'épargne de long terme et l'investissement, les emplois pour l'assistance au 4e âge mais aussi de "cesser d'être timide par rapport aux réseaux de très
hauts débits. Il faut le faire de manière massive parce que ça crée des milliers d'entreprises
et c'est l'avenir de notre pays."

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.