Anniversaire : qui est Colette Maze, la pianiste qui fête aujourd’hui ses 109 ans et sort un nouvel album ?

L’intrus de l’actu donne chaque soir un coup de projecteur sur une personnalité qui aurait pu passer sous les radars de l’actualité.
Article rédigé par Bérengère Bonte
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 5 min
Colette Maze chez elle, le 16 juin 2023, le jour de ses 109 ans. (BERENGERE BONTE / RADIO FRANCE)

Ses proches disent d’elle qu’elle est la plus vieille pianiste du monde. C’est une Colette Maze espiègle et vaillante qui reçoit franceinfo, vendredi 16 juin, jour de ses 109 ans, dans son appartement au 14e étage qui domine la Seine, au milieu de ses trois pianos. Celui de ses 18 ans n’est plus jouable. C’est donc sur le clavier du Steinway demi-queue qu’elle pose ses toutes petites mains, pour une pièce de l’Argentin Astor Piazzolla qu’elle adore

<meta itemprop="description" content="La pianiste Colette Maze joue depuis l’âge de trois ans. Elle a aujourd'hui 109 ans et interprète toujours avec la même émotion ses compositeurs préférés - Claude Debussy, Astor Piazzolla, Clara et Robert Schumann... Elle est " l'intruse="" de="" l'actu",="" la="" chronique="" signée="" bérengère="" bonte,="" vendredi="" 16="" juin="" 2023."="">

"Ça chante, ça danse, c'est plein de soleil", glisse-t-elle. Et ça ne s’arrête jamais. Quatre heures par jour, depuis toujours. Qu’on se le dise : Colette est une pianiste avant d’être une centenaire.

Son parcours vaut pourtant qu’on s’y arrête. Colette Saulnier naît en 1914, petite fille de la ruralité, mais fille de la bonne bourgeoisie parisienne, le père a repris une usine d’engrais. Et dans les bonnes familles, il y a toujours un piano. "J'étais tout bébé, je marchais à peine, se souvient-elle. Et au-dessus, des enfants jouaient du piano, des petites choses de la Méthode rose. Et moi, au piano, je reproduisais les petites chansons... si bien qu'on m'a donné un professeur. "  

"Vin, fromage et chocolat noir... pas de médicaments !"

Et si elle joue à 109 ans sans arthrose ni crispation des doigts, c’est grâce à ce professeur très particulier de piano, Alfred Cortot, à l’école normale de musique qui se trouvait juste à côté de chez eux, rue Cardinet, à Paris. Cortot s'est beaucoup inspiré de la pratique du yoga. "Il a créé une méthode basée sur le relâchement. La souplesse totale... C'est formidable." A 109 ans, elle fait ses postures de yoga au sol et passe son temps à se masser les doigts, en permanence. Et elle n’a pas une once d’arthrose. Même si elle n’a pas "fait carrière", elle a toujours réussi à en vivre. Très vite, elle est accompagnatrice, elle donne des cours. Au grand dam de son père qui lui avait trouvé un bon parti – dont elle ne veut pas – elle quitte la maison à 18 ans. Après la guerre, elle tombe amoureuse d’un écrivain qui la quittera très vite après lui avoir donné un fils, Fabrice, qu’elle élève seule. Fabrice Maze, devenu un grand réalisateur de télévision. Et aussi son principal allié, y compris pour ses secrets de longévité. "Elle adore le vin, je lui ai trouvé un petit producteur de graves, nous avons 36 bouteilles toutes les cinq semaines, expose-t-il. Sa trilogie, c'est le vin, le fromage et le chocolat noir... Il n'y a pas de médicaments !"

Les albums et cette notoriété arrivent très tard. C’est son fils qui a l’idée de l’enregistrer l’année de ses 87 ans, en 2001... Et c’est finalement pour ses 104 ans qu’ils décident de prendre contact avec la maison de disques Continuo Classics, où le patron, Flavien Pierson, est d’abord assez sceptique. "Des pianistes qui ont entre 95 et 100 ans, pratiquement tout le temps, c'est dégoulinant, c'est flou, ce n'est pas bon... Là, j'ai écouté et c'était très bien. L'album Colette Maze interprète Claude Debussy, c'est assez extraordinaire."

Depuis, Colette est devenue une star sur les réseaux sociaux. On vient l’interviewer du Japon, d’Espagne, d’Italie. Une télé de San Francisco a demandé récemment à ce qu’elle traverse l’Atlantique. Ce qui est impossible, évidemment. Le septième album sort jeudi prochain : Colette Maze, 109 ans de piano. Avec au programme Debussy, plusieurs chants de Schumann, Gershwin, Piazzolla, Ryuichi Sakamoto, le Japonais mort en mars dernier. Certains morceaux sont en compagnie du guitariste Damien Cazé.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.