L'interview politique, France info

Woerth sur Macron : "L'avenir de la politique" ce n'est pas "uniquement être tourné autour de son propre nombril"

Eric Woerth, secrétaire général du parti Les Républicains et député-maire, était l'invité de France Info mardi.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Emmanuel Macron tient, ce mardi soir, le premier grand meeting de son mouvement En marche !, à la Mutualité à Paris. "Ce soir, il fera du Macron. Il dira tout le bien et tout le mal, en même temps, qu'il pense de la politique du gouvernement ", a estimé, mardi sur France Info, Eric Woerth, secrétaire général du parti Les Républicains. "Il dira à la fois qu'il est à l'intérieur et à l'extérieur du gouvernement. C'est un refrain classique ." Pour le député de l'Oise, Emmanuel "Macron ne fait pas de propositions particulières, il n'a pas brillé au gouvernement. L'avenir de la politique c'est avoir un cap, des convictions, ce n'est pas uniquement être tourné autour de sa pomme ou autour de son propre nombril ."

Une éventuelle candidature du ministre de l'Economie à la présidentielle de 2017 n'effraie pas Eric Woerth. "C'est une question qu'on ne se pose pas beaucoup. On verra bien. On verra qu'elle est la position de François Hollande, si les choses vont jusqu'au bout, si c'est une division totale ou si chacun se retrouve derrière Hollande ." Emmanuel Macron a été porté par François Hollande et, pour Eric Woerth, "quand on vous fait confiance, il faut pouvoir rendre cette confiance ". "François Hollande lui a fait confiance, il l'a porté là où il est, et donc je crois que la confiance ça se rend ", a ajouté le maire de Chantilly.

Primaire de la droite : Nicolas Sarkozy "ne fait pas durer le suspense ", il "termine sa mission "

Nicolas Sarkozy sera très certainement candidat à la primaire de la droite, mais le président du parti Les Républicains ne s'est toujours pas déclaré. "Il ne fait pas durer le suspense. Chacun a son calendrier en tête. Nicolas Sarkozy termine sa mission ", a expliqué Eric Woerth.

"Il va jusqu'au bout de son mandat " de président des Républicains, a ajouté le député de l'Oise. "Il a réalisé ce job et maintenant c'est le temps de l'été. Le temps de la primaire, c'est à la rentrée. Après absolument tout le monde et sans contestation soutiendra celui qui a gagné cette primaire ."

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)