Cet article date de plus de sept ans.

Régionales : Virginie Calmels dénonce des arguments "rétrogrades et sexistes"

écouter (10min)
Invitée ce lundi de France Info, Virginie Calmels, tête de liste de la droite dans la grande région Aquitaine-Poitou-Charentes-Limousin, a regretté de "petites attaques assez médiocres" qu'elle ne connaissait pas dans le monde de l'entreprise.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

"On était dans un débat organisé par Sciences po et Sud-Ouest, je n'y avais même pas prêté attention, mais effectivement ( Alain Rousset, le candidat PS à la présidence de la région) a eu une phrase qui est effectivement un dérapage mais qui en dit long sur le côté un peu rétrograde et sexiste que l'on peut vivre en politique" a raconté Virginie Calmels. Quand elle lui a lancé, 'vous avez trente ans de vie politique", "il m'a répondu 'vous ne dites pas à à Alain Juppé tous les soirs'. Alors évidemment le 'tous les soirs' a été mentionné par mes équipes en disant que c'était que c'était inadmissible. Cela sous-entend et tout le monde l'a compris que je serais là où je suis par de la promotion canapé. C'est dépassé, d'arrière-garde, de la politique comme on n'a plus envie ni d'en faire ni d'en voir. Pour autant, ça m'épaissit le cuir..."

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.