L'interview politique, France info

Nicolas Bay (FN) dénonce le "énième exercice d’insincérité totale" de Nicolas Sarkozy

Après les propositions sécuritaires avancées jeudi par Nicolas Sarkozy pour lutter contre le terrorisme, le secrétaire général du Front national Nicolas Bay estime ce vendredi matin sur France Info que le président des Républicains "fait un énième exercice d’insincérité totale".

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Nicolas Bay invité de France Info ce vendredi © RF/Jean-François Achilli)

 "Comme d’habitude, il essaye de parler comme le Front national quand il est dans l’opposition, et lorsqu’il gouverne, ou lorsqu’il gouvernera, eh bien on sait très bien qu’il gouvernera comme la gauche ", assure Nicolas Bay à propos de Nicolas Sarkozy.

A LIRE AUSSI ►►► Sarkozy : "L'Etat de droit n'a rien à voir avec les Tables de la Loi de Moïse"

 

Dans un entretien au magazine conservateur Valeurs actuelles, le président Les Répubicains avait notamment proposé de ne plus donner la nationalité française à 18 ans aux jeunes qui ont un casier judiciaire. "Il prétend restreindre le droit du sol aujourd’hui, mais il dit exactement l’inverse de ce qu’il disait lorsqu’il était ministre de l’Intérieur ", dénonce Nicolas Bay. "Il avait dit, je cite : 'le droit du sang est une bêtise, il faut le droit du sol'".

 

L’élu FN concède en revanche être d’accord avec l’ancien chef de l’Etat sur une réforme du droit du sol : "Le Front national le propose depuis 30 ans". "Nous voulons d’ailleurs, non pas modifier le droit du sol, mais supprimer le droit du sol qui est une aberration."

Lutte contre le terrorisme : "Tout le monde vient sur les positions du Front national"

 Alors que les réponses sécuritaires à la menace terroriste se multiplient parmi les candidats à la primaire de la droite, Nicolas Bay juge qu’aujourd’hui, "tout le monde vient sur les positions du Front national dans ce domaine". "Le problème, c’est qu’il faut passer aux actes", dit-il.

 

"Il ne suffit pas de donner des coups de menton comme le font les dirigeants les Républicains depuis quelques semaines pour faire oublier leur bilan qui est désastreux. C’est eux qui ont rendu la France vulnérable face au terrorisme islamiste. C’est eux qui ont effondré les effectifs de la police, de la gendarmerie, de l’armée, c’est eux qui ont voulu faire aucun contrôle aux frontières ." Et de conclure : "Je crois que les Français ne sont pas dupes. Seul le Front national a une légitimité et une antériorité sur ces questions".

 

(Nicolas Bay invité de France Info ce vendredi © RF/Jean-François Achilli)