L'interview politique, France info

Moscovici prône une coalition "dans des circonstances exceptionnelles"

Invité ce mercredi de France Info, le commissaire européen chargé des Affaires économiques, a lancé la réflexion sur l'idée de votes de coalition si par exemple Marine Le Pen était au second tour de la présidentielle de 2017.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

"Le front républicain, ce sont les électeurs qui l'ont décidé. Ils sont allés au-delà des directives. Le message des électeurs il est clair. Ils ne veulent pas du FN mais il faut être capable de se retrouver sur une communauté de valeurs " a déclaré Pierre Moscovici. Mais s'il juge "totalement pertinent "  le clivage gauche-droite, il met en avant les coalitions comme c'est le cas par exemple en Allemagne, mais sans aller jusque-là. Pour lui, une coalition "ce n'est pas une confusion, des gens qui se mélangent, ce n'est pas l'UMPS. Mais il peut arriver que des partis politiques soient amenés à se regrouper dans des circonstances exceptionnelles, soit qu'il n'y ait pas de majorité, soit sur des votes. Ce n'est pas l'ouverture". Et il donne un exemple des "circonstances exceptionnelles " dans lesquelles "sur de grands sujets comme l'Europe et le chômage ", il pourrait être question de coalition  "S'il advenait que Marine Le Pen soit au 2nd tour (...) la réflexion sur une coalition peut se produire."

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)