L'interview politique, France info

Les points chauds des législatives, à droite comme à gauche

Les partis ont jusqu'à la fin de cet après-midi pour peaufiner les investitures : prévenir les dissidences autant que possible, et pour certains ministres, éviter une défaite qui leur coûterait leur poste.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

La gauche a cherché un accord global, sans succès : le Front de gauche fera bien cavalier seul. Jean-Luc Mélenchon accuse les socialistes de vouloir retirer "une espèce de prime " de triangulaires avec l'UMP et le FN. Le PS a bien trouvé un accord MRC, parti radical et EELV. Najat Vallaud-Belkacem, la porte-parole du gouvernement, a préféré renoncé à se présenter dans une circonscription de longue date acquise à la droite.

La droite a résolu certains de ses problème de dissidence, comme la rivalité Dati/Fillon à Paris, mais Henri Gaino aura bien un concurrent dans les Yvelines. L'UMP a conclu des accords avec le Nouveau centre et le parti radical de Jean-Louis Borloo. La majorité parlementaire sortante assure ne pas craindre un vague de triangulaires.

Le FN aussi doit gérer des rivalités entre candidats investis et historiques d'une circonscription : certains ont refusé de se retirer, notamment en Moselle.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)