L'interview politique, France info

Attentat de Nice : pour Nadine Morano le ministre de l'Intérieur "doit partir"

Nadine Morano, eurodéputée Les Républicains, a demandé mardi sur France Info le départ du ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, après la polémique sur le dispositif de sécurité mis en place à Nice le soir de l'attentat qui a fait 84 morts.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Nadine Morano invitée de France Info © RF/ Jean-François Achilli)

Nadine Morano invitée de France Info mardi, a réclamé la démission du ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, après la polémique sur le dispositif de sécurité mis en place à Nice le soir de l'attentat qui a fait 84 morts.

"On ne peut pas dans notre société avoir une déresponsabilisation à tous les niveaux. C'est pour ça que les Français en ont marre. On ne peut pas avoir une fonction et les avantages d'une fonction et se dérober face à la responsabilité qui implique de mauvais résultats ou des défaillances graves. Alors oui, le ministre doit partir. Il aurait même du partir de lui-même ", a expliqué l'eurodéputée Les Républicains. 

"Des effectifs de sécurité insuffisants"

"On le sait à Nice, il y a eu une défaillance. Il y a eu des effectifs de sécurité en nombre insuffisant et des moyens matériels aussi insuffisants alors que vous êtes dans une ville qui a la réputation d'être sécurisée. Il y a plus de 1.000 caméras, il y a une police municipale qui est armée. Les réunions de sécurité se passent sous l'autorité du préfet. L'Etat doit assumer sa mission régalienne. S'il n'avait pas les moyens de sécuriser cette manifestations et bien il fallait l'annuler. Il y a un  coupable, c'est donc le terroriste, mais il n'y a pas de responsable. "

A LIRE AUSSI ►►► Nice : plainte de B. Cazeneuve pour diffamation envers lui et la police nationale

Nadine Morano a pointé le bilan du gouvernement en matière de lutte anti-terroriste qu'elle juge  "catastrophique ". "Je rappelle que depuis 18 mois, il y a environ 250 morts. C'est une catastrophe en France la gestion du terrorisme, la faiblesse de l'organisation des services de renseignements. "

"Mener une lutte totale contre l'Islam radical"

Par ailleurs, Nadine Morano, a demandé l'interdiction de "l'ouverture de nouvelles mosquées " en France. "Nous devons mener une lutte vraiment totale contre l'islam radical et aussi nous devons revoir l'organisation de l'islam en France. Il faut interdire l'ouverture de nouvelles mosquées. Je demande que qu'il y ait une commission qui soit constituée dans chaque préfecture pour que soient recensés tous les imans qui prêchent dans nos départements, pour voir s'ils sont en situation légale et s'ils prêchent en français ", a expliqué la candidate à la primaire de la droite et du centre pour l'élection présidentielle.

"Nous savons très bien qu'il y a des cellules terroristes qui  se développent sur notre territoire et notamment dans certains quartiers sensibles. Nous devons lutter là où nous savons où progresse le mal. "

(Nadine Morano invitée de France Info © RF/ Jean-François Achilli)