L'interview éco, France info

Yves Legros (Candia) : "Le petit-déjeuner n’est plus ce qu’il était"

Les usines de lait ouvrent leurs portes ce week-end, alors que la consommation de lait continue à baisser.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Yves Legros, directeur général de Candia, le 24 mai 2019 sur franceinfo.
Yves Legros, directeur général de Candia, le 24 mai 2019 sur franceinfo. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Les Français boivent de moins en moins de lait. Les ventes de lait liquide ont encore baissé de 3,3% l’an dernier. Pour enrayer ce recul, les industriels organisent, cette année encore, une "opération transparence" : ce week-end, des laiteries ouvrent leurs portes au public.  

Yves Legros est à la tête de Candia. Il préside aussi Syndilait, l’organisation du secteur. Pour lui, le recul du petit-déjeuner explique principalement la baisse de la consommation.  

70% du lait est pris au petit-déjeuner (…) Il y a une quinzaine d’années, le petit-déjeuner se prenait en vingt minutes, en général en famille. Aujourd’hui, il se prend en dix minutes, et les membres de la famille ont des habitudes individuelles. Tous les produits du petit-déjeuner sont en baisse !

Yves Legros, directeur général de Candia

sur France Info

Selon Yves Legros, "un enfant sur cinq saute un petit-déjeuner par semaine. C’est beaucoup plus qu’il y a une dizaine d’années".  

Les laits "valorisés" se vendent de mieux en mieux  

"Le lait le plus touché, c’est le lait conventionnel classique, qui représente maintenant environ deux tiers du marché", explique Yves Legros. Mais "les laits valorisés, spécifiques, aromatisés, delactosés, ou les laits de filière, comme le lait bio, ainsi que les laits ‘responsables’, eux, ne sont pas en baisse". Le lait bio représente maintenant 10% du segment.  

Le lait fait l’objet de soupçons, accru par des problèmes sanitaires, comme l’affaire Lactalis. Peut-on encore faire confiance aux industriels ? "Nous sommes très sérieux dans nos contrôles", répond Yves Legros : "A l’intérieur de Syndilait (l’organisation du secteur, ndlr), on a un système de surveillance interne (…) avec des tests au hasard, des échantillonnages (…) Nous avons un devoir absolu de transparence, et d’ailleurs c’est pour ça que nous ouvrons nos usines, à l’occasion des journées mondiales du lait".    

   

Yves Legros, directeur général de Candia, le 24 mai 2019 sur franceinfo.
Yves Legros, directeur général de Candia, le 24 mai 2019 sur franceinfo. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)