L'invité éco, France info

Stéphane Israël (Arianespace) : "Ariane 6 en 2020, c'est possible"

Arianespace, leader mondial des lanceurs de satellites, vient d'enregistrer de nouveaux contrats. Mais face à la concurrence de plus en plus forte des Américains, les Européens ont décidé de réagir. Arianespace voudrait mettre en service une nouvelle fusée moins chère. Ariane 6 viendrait succéder à Ariane 5.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

La filière spatiale est en ébullition. Arianespace, leader mondial des lanceurs de satellites, vient d'enregistrer de nouveaux contrats. Mais le groupe subit une concurrence de plus en plus forte de l'Américain SpaceX. Les Européens ont donc décidé de réagir.

Arianespace voudrait mettre en service une nouvelle fusée moins chère : Ariane 6 viendrait succéder à Ariane 5. Stéphane Israël, le PDG d'Arianespace, appelle le secteur à se mobiliser : "Un premier vol d'Ariane 6 en 2020, c'est réalisable, à condition de changer beaucoup de choses (...) Il faut s'organiser pour aller très vite". "L'idée serait de vendre ce nouveau lanceur 90 millions d'euros, voire un peu moins, au lieu de 150 millions d'euros", explique-t-il. Un lanceur intermédiaire, Ariane 5ME, est envisagé. Stéphane Israël avertit : "Ariane 5ME ne doit pas retarder la mise en œuvre d'Ariane 6" . Pour cela, dit-il, "nous devons convaincre nos amis allemands" , qui sont plus réticents.

Airbus et Safran veulent créer une joint-venture pour peser plus lourd dans le secteur. Ils vont devenir les premiers actionnaires d'Arianespace. Est-ce un "cadeau au privé après un demi-siècle d'investissement public", comme le dit la CGT ? Non, selon Stéphane Israël : "Il y a une volonté de réussir tous ensemble, public et privé".

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)