Cet article date de plus d'un an.

Réforme des retraites : "Nous agirons sur nos outils de travail" mais "nous ne pénaliserons pas les usagers", assure le secrétaire général de la CGT-Energie

"La grève commence le 19 janvier et s'arrêtera quand la réforme aura été retirée", a affirmé Sébastien Menesplier, qui entend, outre le report de l'âge légal de départ à la retraite, se battre contre la suppression des régimes spéciaux.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 7 min
Sébastien Menesplier, secrétaire général de la Fédération nationale des mines et de l’énergie CGT, était l'invité éco du mercredi 11 janvier 2023. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

"Nous agirons sur nos outils de travail" mais "nous ne pénaliserons pas les usagers", a assuré mercredi 11 janvier sur franceinfo Sébastien Menesplier, secrétaire général de la Fédération nationale des mines et de l’énergie CGT (FNME), à propos de la mobilisation intersyndicale contre la réforme des retraites qui débute le jeudi 19 janvier

>> Age de départ, régimes spéciaux, pension minimum... Ce que contient la réforme des retraites du gouvernement

"Toutes les actions décidées seront mises en œuvre. Tout sera possible", a expliqué Sébastien Menesplier. "La grève reconductible va être posée, tout comme les actions sur nos outils de travail" car, selon lui, "ce dont il y a besoin, c'est que la grève soit massive et d'ampleur". 

"La grève commence le 19 et s'arrêtera quand la réforme aura été retirée", a également affirmé Sébastien Menesplier, qui entend, outre le report de l'âge légal de départ à la retraite, se battre contre la suppression des régimes spéciaux qui concernent des entreprises comme EDF. "Nous ne voulons pas être la génération qui enterre le régime spécial de retraite. Nous sommes contre le dumping social et nous allons nous battre".

Revoir l'émission en intégralité : 

<meta itemprop="name" content="Réforme des retraites : " nous="" agirons="" sur="" nos="" outils="" de="" travail"="" mais="" "nous="" ne="" pénaliserons="" pas="" les="" usagers",="" assure="" le="" secrétaire="" général="" la="" cgt-energie"=""><meta itemprop="description" content="" nous="" agirons="" sur="" nos="" outils="" de="" travail"="" mais="" "nous="" ne="" pénaliserons="" pas="" les="" usagers",="" a="" assuré="" ce="" mercredi="" franceinfo="" sébastien="" menesplier,="" secrétaire="" général="" la="" fédération="" nationale="" des="" mines="" et="" l’énergie="" cgt="" (fnme),="" à="" propos="" mobilisation="" intersyndicale="" contre="" réforme="" retraites="" qui="" débute="" le="" jeudi="" 19="" janvier="" prochain.="" <br="">
"Toutes les actions décidées seront mises en œuvre. Tout sera possible", a-t-il expliqué. "La grève reconductible va être posée, tout comme les actions sur nos outils de travail" car, selon lui, "ce dont il y a besoin, c'est que la grève soit massive et d'ampleur".

"La grève commence le 19 et s'arrêtera quand la réforme aura été retirée", a également affirmé Sébastien Menesplier, qui entend, outre le report de l'âge légal de départ à la retraite, se battre contre la suppression des régimes spéciaux qui concernent des entreprises comme EDF. "Nous ne voulons pas être la génération qui enterre le régime spécial de retraite. Nous sommes contre le dumping social et nous allons nous battre".
" />

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.