"Les inégalités face à l'argent entre les hommes et les femmes commencent dès l'enfance", estime l'autrice Titiou Lecoq

écouter (8min)

Journaliste, autrice du livre, "Le couple et l’argent, pourquoi les hommes sont plus riches que les femmes" publié aux éditions iconoclastes, Titiou Lecoq montre que dans la sphère intime, les hommes et les femmes sont des acteurs économiques, et qu'ils ne sont pas égaux. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Titiou Lecoq, journaliste, autrice, le 28 octobre 2022. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

En France, durant ces vingt dernières années, l’écart de patrimoine entre les hommes et les femmes est ainsi passé de 9 à 16 %. Une différence qui tient à des mécanismes culturels, sociologiques et des attentes différentes à l’égard des femmes. 

Titiou Lecoq, autrice du livre, Le couple et l’argent, pourquoi les hommes sont plus riches que les femmes publié aux éditions iconoclastes, invitée éco de franceinfo vendredi 28 octobre, a passé en revue une foule d’études très sérieuses , et elle montre que ces inégalités commencent dès l'argent de poche. "Oui, les filles reçoivent moins d'argent de poche que les garçons. Non pas que les parents préfèrent les garcons. Mais, les petits garcons demandent plus souvent des augmentations, se sentent légitimes pour le faire. Et  on a tendance a faire plus de cadeaux aux filles. Elles sont en position de demander, elles cherchent à plaire pour avoir le cadeau." Du coup, elles n'apprenent pas "à gérer un budget".

Les inégalités se creusent au fur et à mesure de la vie de couple

En couple, les différences continuent : madame s’occupe des dépenses du quotidien et monsieur des investissements ! Derrière l’amour, il y a le théorème des pots de yaourts. "Quand il y a une grosse dépense un peu exceptionnelle, type achat de voiture, un crédit immobilier. C'est plutôt le gros salaire, plus souvent Monsieur, qui va la rembourser et le petit salaire va payer plutôt les petites dépenses, les achats d'épicier. Sauf que ces grosses dépenses, elles constituent un patrimoine"

En cas de séparation, les femmes repartent avec leurs pots de yaourts vides, et les hommes avec la voiture ou encore l'achat immobilier. Titiou Lecoq fait tomber une idée reçue," la séparation n’appauvrit pas les femmes  au contraire", car pendant toute la vie commune, l’écart s’est creusé. 

Les hommes se créent un patrimoine, les femmes, elles, sont incitées à dépenser

C'est aussi une histoire de culture, de mentalités. "On apprend aux femmes comment dépenser, et aux hommes comment s'enrichir, à voir à long terme, alors que l'on met rarement les femmes dans la position de s'enrichir", assure Titiou Lecoq. 

Alors une fois le diagnostic posé, comment  sortir de ces inégalités  ? Quels conseils pour une meilleure redistribution des richesses dans le couple ? " Se rendre compte que l'argent, c'est un sujet dans le couple ", répond Titiou Lecoq. "Toutes les décisions que l'on prend ont un pendant financier, il faut donc mettre à plat ses finances, pour que ce soit plus égalitaire ", propose l'essayiste. 

Retrouvez l'intégralité de cette interview :

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.