Cet article date de plus de sept ans.

L'interview éco. "Si l’immigration est bien gérée, l’impact économique est positif"

Jean-Christophe Dumont, qui dirige le département des migrations internationales à l'OCDE, était l'invité de Jean Leymarie sur franceinfo lundi 19 septembre à l'occasion de la publication annuelle de l'organisation sur les migrations internationales.

Article rédigé par franceinfo, Jean Leymarie
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 7 min
Jean-Christophe Dumont, chef du département des migrations internationales à l'OCDE, sur franceinfo le 19 septembre 2016.  (RADIO FRANCE / CAPTURE D'ÉCRAN)

L’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) publie lundi 19 septembre son étude annuelle sur les migrations internationales. L'enquête détaille le profil des personnes qui immigrent, des personnes qui les accueillent, ainsi que les conséquences économiques des migrations. 

La "jungle" de Calais est l'un des symboles de ces migrations. Depuis l'annonce par le ministère de l'Intérieur d'un plan de répartition des migrants de Calais sur tout le territoire, certains élus ne cachent pas leur inquiétude. Pourtant, pour l'année 2015, "on parle de 25 000 personnes qui auront obtenu le statut de réfugié en France. Ce sont 250 personnes par département. Moins d'une personne par commune française, a détaillé sur franceinfo lundi Jean-Christophe Dumont, économiste, chef de la division des migrations internationales de l'OCDE. Je ne pense pas que ce soit insurmontable".

Les immigrés contribuent à pourvoir des emplois

Jean-Christophe Dumont

sur franceinfo le 19 septembre 2016

"Il faut de la concertation, a détaillé Jean-Christophe Dumont au micro de Jean Leymarie. À Calais, on va répartir 10 000 personnes dans des centres d'accueil et d'orientation. C'est une démarche souhaitable, mais il faut construire le dialogue avec les autorités locales pour voir quelles sont les contraintes. Il faut construire les institutions d'accueil au niveau local (...) Au Canada, aux États-Unis, en Allemagne, les communautés locales accueillent les migrants. Et on n'a pas le type de tensions que l'on peut retrouver dans d'autre pays."

L'étude de l'OCDE tend à démontrer que l'immigration est bénéfique pour les pays d'accueil : "Les bénéfices dont on parle sont en termes fiscaux, en termes de points de croissance. Mais cela ne dit pas aux gens ce que peut leur apporter l'immigration dans leur environnement proche. Les immigrés contribuent à pourvoir des emplois dans tout un tas de secteurs qui ne sont pas pourvus par la main d'œuvre nationale. Mais il faut reconnaître que l'afflux de population peut contribuer à créer des effets de congestion dans certains services publics, la santé, l'éducation, les transports."

Visionnez l'intégralité de l'interview de Jean-Christophe Dumont au micro de Jean Leymarie


Jean-Christophe Dumont (OCDE) : "Si l... par franceinfo

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.