L'invité éco, France info

L'interview éco. Devialet "a la meilleure plateforme technologique au monde en matière de son"

Quentin Sannié, directeur général de Devialet, qui produit des enceintes haute-fidélité, était l'invité de Jean Leymarie sur franceinfo, mardi 29 novembre.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Quentin Sannié, directeur général de Devialet. 
Quentin Sannié, directeur général de Devialet.  (RADIO FRANCE / CAPTURE D'ÉCRAN)

Le directeur général de Devialet, Quentin Sannié, était l'invité de franceinfo mardi 29 novembre. La start-up française, qui produit des enceintes haute-fidélité, vient de réaliser une levée de fonds de 100 millions d'euros. Cette entreprise, qui n'a pas dix ans, espère devenir un leader mondial des technologies du son.

franceinfo : Parmi les investisseurs, il y a notamment le géant taïwanais Foxconn qui fabrique notamment les iPhone d'Apple. Qu'est-ce-qui l'intéressait dans votre entreprise ?

Quentin Sannié : On a la meilleure plateforme technologique au monde en matière de son. Devialet est un fabricant de produits audio mais c'est aussi une entreprise de haute-technologie qui a développé une plateforme de technologies. Donc Foxconn est venu voir [en France, dans les usines Devialet, NDLR] ce qu'on développait, ce qu'on était capable de faire dans la télévision, les voitures, etc. Son fondateur est un inventeur, un entrepreneur, c'est quelqu'un de très audacieux et il a pensé qu'il fallait qu'on s'associe pour mettre ça dans plein de produits du futur. On va travailler à des projets de produits qui seront vendus dans le monde entier demain et qui embarqueront cette technologie du son.

Renault fait aussi partie de cette levée de fond ?

La perspective de l'automobile connectée, l'ambiance acoustique à bord va devenir un élément extrêmement clé de la valeur de la prestation automobile. Donc nous, ce qu'on est capable de faire c'est d'apporter les éléments de réduction de bruit dans la voiture, d'ambiance de musique, de films et aussi de contact avec les autres, de téléphone... Toutes ces prestations audio, on est capable de les mettre dans la voiture à un niveau qui n'est pas connu aujourd'hui dans le monde automobile.

Qu'est-ce-qui a convaincu le rappeur Jay Z d'investir dans Devialet ?

Jay Z est tombé en amour pour Devialet, pour nos produits. Il en a dans ses bureaux, chez lui et Beyonce aussi ! Il a voulu participer à la démocratisation de cette technologie, faire que cette technologie ne soit pas réservée uniquement à des produits très valorisés et très sophistiqués comme on en vend aujourd'hui.

100 millions d'euros c'est une somme très importante, qu'allez-vous en faire ?

C'est beaucoup d'argent mais on s'adresse à des marchés mondiaux, gigantesques. Il s'agit de trois milliards de produits audio vendus chaque année dans le monde. On est en train de recruter une soixantaine d'ingénieurs pour nos équipes à Paris. On est en train d'internationaliser notre présence en développant des filiales comme on l'a fait aux Etats-Unis, à Hong-Kong, en Grande-Bretagne... de faire de même en Corée, au Japon, à Taïwan, en Chine etc., de s'implanter partout dans le monde pour promouvoir nos produits et nos technologies. Pour l'instant, l'objectif [n'est pas d'avoir des unités de production dans tous ces pays], c'est que nos produits sont fabriqués en France et ils sont conçus en France. On peut embarquer nos technologies dans des produits qui sont dans d'autres domaines, on ne va pas fabriquer des voitures chez Devialet, donc ça pourra être produit partout, comme les téléviseurs, par exemple.


Quentin Sannié (Devialet) :"Notre son de haute... par franceinfo

Quentin Sannié, directeur général de Devialet. 
Quentin Sannié, directeur général de Devialet.  (RADIO FRANCE / CAPTURE D'ÉCRAN)