L'invité éco, France info

Inondations dans l'Aude : "Des aides de premières urgences seront faites dans les plus brefs délais", annonce la Fédération des assurances

Bernard Spitz, le président de la Fédération française de l'assurance, explique sur franceinfo que les sinistrés doivent prendre des photos des dégâts, mettre si possible les objets abimés de côté pour les experts et se manifester au plus vite auprès de leur compagnie.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Bernard Spitz, le président de la Fédération française de l\'assurance, invité de l\'interview éco.
Bernard Spitz, le président de la Fédération française de l'assurance, invité de l'interview éco. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Bernard Spitz, président de la Fédération française de l'assurance, a annoncé mardi 16 octobre dans l'Interview éco sur franceinfo que des "aides de premières urgences seront faites dans les plus brefs délais" pour les sinistrés du département de l'Aude, touché par des inondations qui ont fait 12 morts et 2 disparus. Des aides qui pourraient intervenir "dans les semaines qui viennent", a-t-il précisé, alors que le Premier ministre a annoncé qu'une procédure accélérée de catastrophe naturelle allait être mise en place.

"Les gens n'ont pas d'inquiétude à avoir en matière de délais", a rassuré Bernard Spitz. "Plus vite ils se manifestent auprès de l'assureur plus vite le dossier peut être lancé", a-t-il expliqué.

Bernard Spitz demande aux sinistrés de "ne pas prendre de risques" et de "faire des photos avant de nettoyer, de remettre les choses en état. Si c'est possible, mettre quelque part les choses endommagées pour que les experts puissent le constater de visu", a-t-il précisé.

Mais Bernard Spitz explique qu'il ne faut pas attendre que l'arrêté de catastrophe naturelle soit publié au Journal officiel : "Il faut dire aux habitants qu'il ne faut pas attendre que cet arrêté soit pris pour faire l'essentiel", a-t-il insisté.

Bernard Spitz, le président de la Fédération française de l\'assurance, invité de l\'interview éco.
Bernard Spitz, le président de la Fédération française de l'assurance, invité de l'interview éco. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)