L'invité éco, France info

Hans-Werner Sinn : "Les Français sont-ils prêts à faire des sacrifices ?"

Hans-Werner Sinn est sans doute l'économiste le plus influent d'Allemagne. Il préside l'institut IFO et conseille le gouvernement d'Angela Merkel. Il appelle les Français à faire des "sacrifices", comme les Allemands il y a dix ans. Et propose que les pays les plus faibles quittent provisoirement la zone euro.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Hans-Werner Sinn économiste influent d'Allemagne qui préside l'institut IFO et conseille le gouvernement d'Angela Merkel © Radio France)

En Allemagne, Hans-Werner Sinn est un économiste réputé. Il porte un regard sévère sur l'économie française. Soutient-il les réformes du gouvernement de Manuel Valls ?  "Les mesures qui seraient nécessaires seraient assez pénibles (…) En Allemagne, il y a dix ans, on a aboli certains revenus des chômeurs. Ca a forcé les gens à accepter des travaux qui étaient moins bien rémunérés. Je ne sais pas si la France est prête à faire ces sacrifices ".

 

La BCE s’apprête à injecter des nouvelles liquidités dans l’économie européenne. Mauvaise idée, selon Hans-Werner Sinn : "Depuis le passage à l’euro, les pays du sud ont perdu leur compétitivité. Si la BCE (Banque centrale européenne) injecte maintenant de l’argent, c’est comme un Doliprane. Ca ne résoudra pas le vrai problème ". L'économiste propose que les pays les plus faibles quittent provisoirement la zone euro : "Ils pourraient revenir après une période d’assainissement. Comme s’ils allaient à l’hôpital avant de revenir à la maison ".

Hans-Werner Sinn vient de publier "The Euro Trap", aux presses universitaires d'Oxford

(Hans-Werner Sinn économiste influent d'Allemagne qui préside l'institut IFO et conseille le gouvernement d'Angela Merkel © Radio France)