L'interview éco, France info

Frédéric Gagey, PDG d’Air France : "Pas de négociations ce week-end"

Suite à l'échec des négociations entre la direction d'Air France et ses pilotes, un plan de restructuration va être présenté lundi en CCE. Des suppressions de postes fermes et des fermetures de lignes sont envisagées. C'est ce que confirme Frédéric Gagey, PDG d’Air France, sur France info.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Le groupe Air France-KLM  s'apprête-t-il à licencier des salariés ? La réponse de la direction est attendue lundi en comité central d'entreprise. Invité de France info vendredi soir, Frédéric Gagey, le PDG d’Air France, refuse de dévoiler les détails du plan de restructuration envisagé, mais il insiste  toutefois sur un point : "Dans les unités d'Air France où le plan Perform 2020, c'est à dire les gains de productivité, sont négociés, il n'y aura que des départs volontaires ", assure-t-il. "C'est bien dans les endroits où nous n'arriverions pas  à mettre en oeuvre ce que nous avons appelé les négociations dans la cadre de Perform 2020 que là, si nous étions contraints à cela, nous pourrions procéder à des départs involontaires ", poursuit-il. 

"A nouveau ce n'est pas notre choix. C'est pour cela que nous voulions négocier ", explique le PDG d'Air France, mais les licenciements secs restent donc une possibilité, "sur des gens biens précis et pour les endroits où nous ne ferions pas les progrès que nous attendons en matière de productivité ", répète Frédéric Gagey.

Le plan Performe 2020, refusé en l'état par les syndicats de pilotes principalement, reste donc la priorité de la direction d'Air France qui donnera ses chiffres et dévoilera ses intentions lundi. En attendant, pour Frédéric Gagey, le constat est sans appel. les négociations jusqu'ici "se sont terminées, je le regrette, sur un constat d'échec", explique-t-il.  "Si un jour, sur la base de propositions sérieuses, nous pensons pouvoir reprendre les discussions, bien-sûr nous le feront ", ajoute-t-il, excluant cependant que ces discussions puissent reprendre avant le CCE de lundi. 

► A LIRE AUSSI La menace du ""plan B"" de restructuration d’Air France pèse sur 2.900 salariés (syndicats)

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)