L'interview éco, France info

En Île-de-France, la Chambre de commerce conseille aux clients d’être "prudents"

Didier Kling, président de la Chambre de commerce de Paris Île-de-France met en garde commerçants et consommateurs avant la nouvelle mobilisation des "gilets jaunes" dans la capitale.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Didier Kling, président de la Chambre de commerce et d’industrie de Paris Île-de-France.
Didier Kling, président de la Chambre de commerce et d’industrie de Paris Île-de-France. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

À Paris, les commerçants retiennent leur souffle. Après les violences de la semaine dernière, lors de la dernière mobilisation des "gilets jaunes", ils redoutent des dégâts plus importants encore pour l'acte IV, samedi 8 décembre. Pour Didier Kling, président de la Chambre de commerce et d’industrie de la région Paris Île de France, la règle est simple : "Il y a deux zones dans Paris. Il y a toutes les zones sensibles, délimitées par la police, qui font l’objet d’une protection particulière. Dans ces zones, c’est clair, le mieux est de de ne pas du tout ouvrir (…) Il y a d’autres zones dans lesquelles, dans certains quartiers, on nous dit ‘ce n’est pas sensible chez nous’, on peut tenter l’expérience…’ Soyez d’une extrême prudence ! Vous n’ouvrez que si vous êtes en mesure d’assurer la sécurité de vous-mêmes, de vos collaborateurs et de vos clients".

Les clients doivent-ils renoncer à faire leurs courses ? "C’est triste, mais je leur dis : ‘Soyez raisonnables, soyez prudents. Vous ferez vos achats la semaine prochaine. Veillez avant tout à votre sécurité'".  

Didier Kling, président de la Chambre de commerce et d’industrie de Paris Île-de-France.
Didier Kling, président de la Chambre de commerce et d’industrie de Paris Île-de-France. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)