Emploi : "Le marché du travail reste très favorable pour les cadres", selon le directeur général de l'Apec

écouter (8min)

Les salariés ont-ils raison de réclamer des hausses de salaire ? Pour Gilles Gateau, directeur général de l'Association pour l'emploi des cadres (Apec), les cadres sont aujourd'hui en position de force avec de fortes tensions de recrutement. 

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Gilles Gateau, directeur général de l'Apec, le 10 novembre 2022. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

Les cadres sont peu concernés par les augmentations générales, selon le directeur général de l'Association pour l'emploi des cadres (APEC), mais d'avantage sujets aux hausses de salaire individuelles. Gilles Gateau, invité éco de franceinfo jeudi 10 novembre prévoit une année exceptionnelle en terme d'embauches pour les cadres.

>>>  Réforme de l'assurance-chômage : ce que contient l'accord entre l'Assemblée nationale et le Sénat 

Avant la crise sanitaire, en 2019, 48% des cadres avaient une augmentation de salaire, proportion qui a perdu dix points l'année suivante, pour cause de Covid. "La particularité de cette année est que le contexte d'inflation va créer une attente particulière chez les cadres. Cet été d'ailleurs, 48% des cadres avaient déjà obtenu une augmentation," souligne Gilles Gateau. 

"Des salaires d'embauche à la hausse" pour les cadres

L'ancien DRH d'Air France et ancien directeur de cabinet de Michel Sapin au ministère du Travail pense que les entreprises doivent prendre en compte ce contexte nouveau. " Le marché du travail est très tendu. Aujourd'hui pour recruter, c'est compliqué sur beaucoup de qualifications : chez les cadres et ingénieurs mais pas seulement. Les salaires d'embauche sont aussi plutôt à la hausse, pour attirer des candidats. Et puis si on ne fait pas de gestes salariaux, on risque que les salariés aillent voir ailleurs."   

Retrouvez l'intégralité de l'interview : 


Les salariés ont-ils raison de réclamer des hausses de salaire ? L'analyse du directeur général de l'APEC (association pour l'emploi des cadres) à l'occasion d'une nouvelle journée interprofessionnel de mobilisation sur les salaires aujourd'hui à l'appel de la CGT. Les cadres sont aujourd'hui en position de force avec de fortes tensions de recrutement. L'APEC préconise d'ailleurs une année exceptionnelle en terme d'embauches ." />

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.