L'invité éco, France info

Diana Filippova, auteur de "Technopouvoir" : "La technologie a toujours été politique"

Google, Amazon, Facebook et les autres géants technologiques nous proposent toujours plus de services. A quel prix ? Dans son livre, Diana Filippova, spécialiste du secteur, dénonce ce qu'elle appelle "le technopouvoir".

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Diana Filippova.
Diana Filippova. (RADIO FRANCE)

Les grandes entreprises technologiques sont-elles devenues trop puissantes ? Les géants de la Silicon Valley n'en finissent pas de se diversifier dans la finance, la santé ou encore la mobilité. Dans un livre qui vient de paraître (Technopouvoir, aux éditions Les liens qui libèrent), Diana Filippova, chef d’entreprise et spécialiste du secteur numérique, analyse les rouages de ce pouvoir à la fois technologique, économique et politique.

Selon elle, "la technologie a toujours été profondément politique (…) Par exemple, au début du XXème siècle, l’automobile a eu une influence majeure sur la structuration urbaine des villes américaines, elle a complètement refaçonné les modes de vie."  

Des citoyens sous contrôle ?  

Mais, selon Diana Filippova, un nouveau phénomène émerge : "Il y a une collaboration accrue entre les géants technologique et les Etats autour de ces nouvelles technologies. Ils collaborent activement pour surveiller, pour contrôler la population."  

Les citoyens, les consommateurs, utilisent massivement les services de Google, Amazon, Facebook, Apple, etc. N’est-ce pas leur choix et leur liberté ? Non, selon Diana Filippova, pour qui "nous n’avons plus tellement le choix. Nous sommes conditionnés pour cueillir le fruit des meilleurs services, d’une plus grande facilité d’utilisation (…) Nous avons tendance à nous laisser acheter assez facilement par ce qu’on nous propose."

    

Diana Filippova.
Diana Filippova. (RADIO FRANCE)