Avec Matthieu Aron, une enquête sur ces cabinets de conseil "infiltrés" au cœur de l’Etat

écouter (8min)

Le journaliste publie, avec Caroline Michel-Aguirre, une enquête fouillée sur le rôle croissant des cabinets de conseil privés dans la sphère publique. 

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Matthieu Aron, grand reporter à l'Obs, le 18 février 2022. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

Ils s'appellent McKinsey, Boston Consulting Group, ou encore Bain, et sont souvent américains. Ces dernières années, de grands cabinets de conseil ont acquis une influence majeure au cœur de l'Etat. Invité éco de franceinfo, Matthieu Aron, grand reporter à l'Obs, vient de publier, avec Caroline Michel-Aguirre, une enquête sur ce phénomène. Selon lui, il est urgent d'en "débattre démocratiquement".

Dans ce livre Les infiltrés, Comment les cabinets de conseil ont pris le contrôle de l'Etat (Allary Editions), les auteurs font le compte des multiples contrats passés par la sphère publique avec les cabinets de conseil. Selon eux, ces contrats coûtent, chaque année, à la collectivité, entre 1,5 et 3 milliards d'euros, "dix à quinze fois plus" que les estimations du gouvernement.

La conviction que c'est "toujours mieux dans le privé"

Les cabinets de conseil interviennent dans des domaines variés. Avec efficacité ? "Ce qu'on décrit dans le livre, explique Matthieu Aron, c'est toute une série de doublons. Un Etat qui a des compétences dans ses services et qui pourtant préfère faire appel à ces cabinets de conseil, parce que ce serait toujours mieux ailleurs, toujours mieux dans le privé."

"On peut décider de faire appel au privé plutôt qu'au public. Encore faut-il en débattre démocratiquement, insiste-t-il. Or, depuis quinze ans, depuis que cette infiltration a commencé, est-ce que vous avez entendu un seul débat à l'Assemblée nationale pour savoir si on faisait appel à ces cabinets privés ? Jamais !"

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.