L'invité éco, France info

Alimentation : comment la start-up française Ynsect veut devenir le plus grand producteur d’insectes du monde

Après une grosse levée de fonds, Ynsect dévoile les détails de son projet. Près d'Amiens, il va ouvrir un immense élevage d'insectes, pour l'alimentation animale et végétale.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Les insectes commercialisés par Ynsect.
Les insectes commercialisés par Ynsect. (YNSECT / Pauline de Courrèges)

Ce sera à la fois une ferme et une usine. La start-up française Ynsect vient de dévoiler son projet : un immense élevage d’insectes à Poulainville, près d’Amiens. Elle s’appuie sur la levée de fonds qu’elle vient de réaliser – une des plus fortes des derniers mois en France : 110 millions d’euros.

Un scarabée au service de l’alimentation animale

Invité de "L’Interview éco" mardi 11 juin, le président d’Ynsect, Antoine Hubert, en est convaincu : les protéines à base d’insectes vont devenir une part importante de l’alimentation animale. Ces protéines apportent aussi de l’engrais aux végétaux.

Ynsect veut produire, dans un premier temps, 20 000 tonnes de protéines par an. L’entreprise doit déjà honorer 70 millions de dollars de commandes fermes. Les protéines, élaborées à partir d’un petit scarabée, le molitor, sont destinées pour l’instant aux poissons d’élevages, aux chiens, aux chats, et aux plantes.

Un marché en forte hausse

Antoine Hubert constate dans le secteur une "demande croissante" : "Il faut produire davantage, mais aussi différemment. Il faut se reconnecter à la naturalité", estime-t-il. "Dans la nature, tous les animaux consomment des insectes. Toutes les plantes sont fertilisées par les insectes. Derrière, les bénéfices pour la santé sont très forts (…) Demain, c’est moins de pesticides et moins d’antibiotiques. Ce sont des effets concrets dans l’assiette du consommateur."

Les insectes commercialisés par Ynsect.
Les insectes commercialisés par Ynsect. (YNSECT / Pauline de Courrèges)