L'interview J-1, France info

Jean-Lin Lacapelle : changer le nom du FN "doit probablement être un chemin nécessaire dans la refondation"

Jean-Lin Lacapelle, secrétaire général adjoint du Front national, était l'invité de "L'Interview J-1" du  jeudi 28 septembre.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Jean-Lin Lacapelle, secrétaire général adjoint du Front national, était l\'invité de \"L\'Interview J-1\" du  jeudi 28 septembre.
Jean-Lin Lacapelle, secrétaire général adjoint du Front national, était l'invité de "L'Interview J-1" du  jeudi 28 septembre. (FRANCEINFO)

Au FN, on le surnomme "le nettoyeur" : Jean-Lin Lacapelle, secrétaire général adjoint du parti et vice-président groupe FN à la région Île-de-France, est l'invité de L'Interview J-1, jeudi 28 septembre, alors qu'il prépare activement la "thérapie de groupe" du FN ce week-end au Futuroscope de Poitiers avec les élus frontistes et Marine Le Pen.

"Un nouvelle structure" pour le parti

Marine Le Pen "veut créer une nouvelle structure qui permette de fédérer les 11 millions de gens qui ont porté leur voix sur son nom et l'élargir de manière à atteindre 50% dans un scrutin majoritaire", explique-t-il sur franceinfo.

Quant au changement de nom du parti, Jean-Lin Lacapelle reconnaît que "ça doit probablement être un chemin nécessaire dans la refondation" et précise que les militants pourront, dans le questionnaire de refondation du parti qui leur sera envoyé début octobre, "donner des idées" pour un nouveau nom. "Marine Le Pen nous présentera le dessin du nouveau parti politique qu'elle souhaite proposer à nos adhérents en mars prochain lors de son congrès", conclut le secrétaire général adjoint du Front national.

"La page est déjà tournée" avec Philippot

Une semaine après le départ de Florian Philippot, le FN fait les comptes : "Sur 357 élus régionaux, il y en a une vingtaine qui ont suivi par affection Florian Philippot [...] zéro conseiller départemental sur soixante et zéro maire", indique Jean-Lin Lacapelle. Quant aux militants : "très peu très sincèrement, la page est déjà tournée", assure-t-il. 

"J'ai été un peu piqué au vif", explique le secrétaire général adjoint du parti, interrogé sur le texto qu'il a envoyé à Loïc Grimaux, cadre dissident du FN et dans lequel Jean-Lin Lacapelle avait écrit : "Tu ne mérites même pas l'égout dans lequel tu termineras..."

Jean-Lin Lacapelle, secrétaire général adjoint du Front national, était l\'invité de \"L\'Interview J-1\" du  jeudi 28 septembre.
Jean-Lin Lacapelle, secrétaire général adjoint du Front national, était l'invité de "L'Interview J-1" du  jeudi 28 septembre. (FRANCEINFO)