Cet article date de plus de neuf ans.

Les dossiers sociaux en première ligne

écouter
Les chiffres du chômage sont attendus ce vendredi. Le gouvernement doit annoncer une vingtième hausse consécutive.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (©)

La promesse d'inverser la courbe du chômage
d'ici à la fin de l'année paraît de plus
en plus difficile à tenir. François Hollande a déjà dû revoir son ambition à la baisse, ça ne sera
plus cet été mais à la fin de l'année 2013. On va y arriver, promet le ministre du travail
Michel Sapin sur Europe 1 : "La bataille contre le chômage, elle ne se gagne pas sur un mois, elle se gagne sur la durée ".

La direction de Renault est toujours
sur le grill ce matin.

Le PDG Carlos Ghosn a affirmé hier qu'il n'y avait
pas de chantage dans la négociation, que la
direction ne disait pas aux syndicats qu'elle fermerait deux usines s'ils
n'acceptaient pas de travailler plus pour le même salaire. C'est faux, réplique Bernard Thibault ce matin,
le patron de la CGT s'en prend aussi à l'état actionnaire : "J'ai trouvé le message gouvernemental particulièrement tolérant avec Renault. La parole de l'Etat ne porte pas suffisament à l'intérieur de Renault. "

Et c'est comme si le ministre des Relations avec le Parlement avait entendu
les critiques de Bernard Thibault sur LCI :
Alain vidalies,
demande à Carlos Ghosn de baisser son salaire sur RTL. 

Le prix du gaz ne cesse de
s'envoler 

Et
une bonne nouvelle : grâce à la
réforme des tarifs qui sont désormais révisés tous les mois, le prix du gaz va
baisser en févier, la ministre de l'écologie Delphine Batho sur France Info s'en
félicite.

Mais tout n'est pas réglé, le conseil d'État va sans doute décider
d'accorder à GDF un deuxième rattrapage à cause des hausses limitées par le
gouvernement en 2012. Les
consommateurs vont donc certainement payer plus malgré cette réforme.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.