Cet article date de plus de huit ans.

La circulaire Taubira au centre des débats

écouter (5min)
Notre panorama de l'actualité politique ce matin avec un sujet largement évoqué : la circulaire de Christine Taubira sur la reconnaissance de la nationalité française pour les enfants nés de mères porteuses à l'étranger.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

L'opposition fait des bonds. Elle voit dans cette circulaire de Christiane Taubira la preuve de ce qu'elle dit
depuis le début sur le texte sur le mariage et l'adoption homosexuelle : que le
gouvernement avance masqué dans ce dossier. "Je ne suis pas surprise par cette circulaire. Ca prouve simplement que François Hollande est dans la dissimulation ", lâche Valérie Pécresse.

Pour le sénateur Jean-Pierre Raffarin, cette circulaire
démasque le but électoraliste du projet de loi sur le mariage. "Depuis le début, ce texte sent la manoeuvre électorale, la manoeuvre politicienne ", estime-t-il.

L'opposition demande un referendum sur la question avec une
insistance renouvelée, ce que refuse le gouvernement. 

Pour le ministre des Relations avec le Parlement, Alain Vidalies, la circulaire Taubira n'a pour but que d'harmoniser le
droit. "Quelle est la nationalité de ces enfants dont la filiation n'est pas établie ? Le but de la circulaire c'est de dire : répondez tous la même chose ", explique-t-il sur France Inter.

La ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, estime sur Radio
Classique qu'il s'agit pour le coup de l'intéret des enfants, d'autant qu'ils
sont peu nombreux. "C'est simplement une régularisation pour 40 cas d'enfants qui aujourd'hui se trouvent dans une situation administrative absolument kafkaïenne ", estime-t-elle.

Quoiqu'il en soit, le sujet sera très
largement évoqué cet après-midi à l'Assemblée nationale.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.