Cet article date de plus de huit ans.

Jean-Marc Ayrault : "le président n'avait pas d'information" sur l'affaire Cahuzac

écouter
De la confession cathodique de Jérôme Cahuzac hier soir sur BFM TV, les commentateurs et la droite retiennent une phrase : "J'ignore quel était (le) niveau de connaissance (de François Hollande) dans cette affaire".
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Sur Radio Classique le patron de l'UMP, Jean-François Copé,
s'engouffre dans la brèche : "François Hollande, Jean-Marc Ayrault, Pierre
Moscovici, Manuel Valls, Christiane Taubira : toutes ces hautes personnalités
étaient-elles informées de ce qu'il en était et, si oui, quand ?
".

"Nous avons des services de police, de douane, de fisc, l'administration
du gouvernement. Comment se fait-il qu'à ce niveau-là personne n'ait informé le
Président ?
", renchérit l'ancien premier ministre, Jean-Pierre Raffarin sur
RTL. Sans oublier le député UMP Bruno Le Maire, sur BFM TV : "Que savait
le Premier ministre, François Hollande ? Quelle a été la chaîne de décision ?
La politique, c'est la vérité
".

Réponse - et nouveau démenti - de Jean-Marc Ayrault, invité
de France Inter ce matin
: "Le président n'avait pas d'information. S'il
en avait eu, vous imaginez un instant que (Jérôme Cahuzac) aurait été nommé
ministre du Budget ? Evidemment que non ! Si nous avions eu l'information qu'il
avait un compte à l'étranger avant que s'ouvre l'enquête judiciaire, il serait
parti immédiatement du gouvernement
".

Jean-Marc Ayrault, qui n'a pas regardé la confession de
Jérôme Cahuzac jusqu'au bout : "J'ai trouvé qu'il y avait un côté un peu
pathétique. Je trouve presque même indécent qu'on ait organisé un feuilleton,
une opération de communication qui me choque. On n'est pas en Amérique, on est
en France ! Je vais vous dire, moi ma 'part d'ombre' : c'est mon combi
Volkswagen...
"

Crise morale, crise économique, tensions autour du mariage
pour tous : Jean-Pierre Raffarin parle de "chienlit".

"On voit bien pour parler à la de Gaulle qu'il y a une
menace de chienlit dans le pays, juge l'ancien Premier ministre. Le
gouvernement doit faire preuve d'apaisement sinon il sera responsable des
tensions, voire des violences
".

Réponse de Jean-Marc Ayrault quelques minutes plus tard :
"Jean-Pierre Raffarin a été Premier ministre comme moi, (il) sait très
bien ce qu'est la difficulté de gouverner, ce qu'est parfois la fragilité de la
France, ses hésitations et ses doutes. Il est très important que ceux qui
exercent de hautes responsabilités tiennent un langage de vérité (plutôt que)
d'accentuer le doute et le malaise
."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.