Cet article date de plus de neuf ans.

François Hollande et la fin de la Françafrique

écouter (5min)
Lors de son premier déplacement en Afrique, François Hollande va exposer sa vision des relations qu'il entend entretenir avec l'Afrique. Comme tous les nouveaux présidents, il souhaite en finir avec les mauvaises pratiques françaises sur le continent africain.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Une position qui ne manque pas de faire réagir le député UMP
Bernard Debré. "A chaque fois qu'un socialiste arrive, il tourne la page.
C'est extraordinaire. François Hollande y va mais ne connaît absolument rien à
l'Afrique. On va voir ce qu'il va faire."

François Hollande va-t-il en finir avec la Françafrique, les
réseaux obscurs jamais très loin du pouvoir et de l'Elysée ? "Oui,
il faut détricoter la Françafrique",
répond Henri Guaino, l'ancienne plume
de Nicolas Sarkozy. "Elle appartient à une histoire passée.
Aujourd'hui, on ne peut plus traiter nos rapports avec l'Afrique de cette façon,
c'était d'ailleurs un des objectifs du discours de Nicolas Sarkozy."

Pour François Bayrou, le président du Modem, l'enjeu du
voyage de François Hollande est double. "Il faut que l'on retrouve avec l'Afrique
des relations saines, équilibrées. La France a une influence a retrouver".

Autre sujet du jour, une nouvelle polémique lancée par
Jean-François Copé. Le candidat à la présidence de l'UMP propose d'en finir
avec la fonction publique en dehors des missions régaliennes de l'Etat. Une proposition
qui choque profondément le député UMP, Bernard Debré, qui estime que l'on ne
peut pas supprimer la fonction publique. Un avis que ne partage pas Henri
Guaino qui est pour la faire évoluer.

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.