Cet article date de plus de neuf ans.

Désir ou Cambadélis, fin du suspense aujourd'hui

écouter
On devrait connaître le nom du successeur de Martine Aubry dans la journée, Christiane Taubira présente le projet du gouvernement sur le mariage homosexuel et une vidéo qui circule sur le net met dans l'embarras Manuel Valls.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Il y a comme un désir
d'avenir au PS...Le favori de cette compétition était sur France Info, Harlem
Désir, l'actuel numéro deux du parti...

Rien n'est joué
explique-t-il mais on sent, dans sa voix, une certaine assurance et sérénité. Jean-Christophe
Cambadélis, lui, était interrogé sur I-Télé. Le député parisien a une petite
voix et tente le tout pour le tout pour renverser une tendance qui ne lui est
pas favorable. Celui qui sera premier
signataire de la motion Ayrault-Aubry sera désigné patron des socialistes fin
octobre lors du congrès de Toulouse. Il y aura probablement
d'autres motions pour faire croire qu'il y a un vrai débat au sein du PS, une
entre autres de l'aile gauche du parti.

Dans "La Croix",
la ministre de la justice détaille le projet gouvernemental sur le mariage
homosexuel. Mariage et adoption pour les couples de même sexe. En revanche, l'accès
à la procréation médicalement assisté ne sera pas élargi. La gauche, dans son
ensemble, est pour ce projet, une des promesses de campagne de François
Hollande. Mais Christiane Taubira aurait
parlé trop vite selon des sources gouvernementales. Il ne s'agirait pour l'instant
que d'un pré projet.

Une vidéo qui circule depuis
quelques heures sur le net met Manuel Valls dans l'embarras. Elle a été
tournée lors de l'inauguration de la foire de Corbeil-Essonnes.  Sur cette vidéo, le sénateur UMP, Serge
Dassault, propriétaire du Figaro , apporte le soutien de son
journal, étiqueté à droite, à l'action du ministre de l'Intérieur, notamment le
démantèlement des camps de roms. Et sur la vidéo, on voit un
Manuel Valls peu à l'aise, un sourire figé. Le
ministre de l'Intérieur assure, sur RMC, qu'il n'était absolument pas décontenancé
par les propos de Serge Dassault.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.