Cet article date de plus de huit ans.

De l'UMP qui prépare 2017 aux mauvais résultats scolaires

écouter (5min)
Rien ne va plus à l'UMP. Pour preuve, ce tweet énervé d'Alain Juppé ce matin : "Mais Bon Dieu ! Qu'on nous foute la paix avec 2017 ! On n'est même pas en 2014 !" Il faut dire que le maire de Bordeaux s'est lâché la semaine dernière avec quelques journalistes en confiant qu'il pensait bien à la prochaine élection présidentielle.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Pendant ce temps-là, Nicolas Sarkozy fait un tour de France
avec sa femme Carla Bruni-Sarkozy en concert. Il y a aussi le retour de
François Fillon qui sort de son silence ce mardi matin pour s'expliquer sur une phrase
polémique.

Entre un candidat du PS et un candidat du FN au second tour,
il recommande toujours de choisir le moins sectaire et c'est ce qui a
sérieusement abîmé son image. L'ancien Premier ministre a essayé de corriger le
tir ce matin sur RTL.

"Je ne regrette pas de conseiller à nos concitoyens de
choisir en toutes occasions les candidats les moins sectaires. Manifestement
ces propos n'ont pas été compris. Il faut changer d'attitude vis-à-vis des
électeurs du Front national. Jusqu'à maintenant ce que la droite a considéré
comme la solution a été de durcir le discours, mais cela ne marche pas. Les Français
qui votent pour le Front national n'écoutent plus ces discours, donc il faut rétablir
le contact avec eux. C'est une nécessité.
"

Il a aussi précisé qu'avec Nicolas Sarkozy ce n'était pas
une question personnelle, ni une question de rivalité. Pour Rachida Dati député
européenne UMP, maire du 7e arrondissement de Paris, et ennemie de François
Fillon, Nicolas Sarkozy est le seul à droite en position de revenir.

"La majorité des sympathisants des militants
souhaitent le retour de Nicolas Sarkozy. S'il souhaite revenir, il ne reviendra
pas comme avant, avec la même vision, le même programme... La France a beaucoup
changé, évolué et la crise a changé la manière d'exercer le pouvoir. Tout cela
doit être travaillé, approfondi pour pouvoir éventuellement l'emporter en 2017.
"

Les résultats scolaires

Le fameux classement PISA, qui sera dévoilé aujourd'hui,
placera une nouvelle fois la France parmi les mauvais élèves de l'OCDE. Le
système éducatif n'est pas terrible et Luc Chatel assure qu'il a été le premier
des ministres de l'Education à assumer ces résultats médiocres.

"Cette enquête montre, depuis plusieurs années, que
notre système est très bon pour les 20% de meilleurs élèves, qu'il est très
mauvais pour les 20% en difficulté et moyen pour les 60% qui sont au milieu.
Cela démontre qu'il faut un effort profond et pragmatique de notre système
éducatif.
"

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.