Cet article date de plus de sept ans.

Ayrault creuse la tombe de l'écotaxe, voix discordantes sur la Centrafrique

écouter (5min)
Jean-Marc Ayrault est à Rennes ce vendredi pour la signature du Pacte d'avenir pour la Bretagne, touchée par une vague de restructurations et de plans sociaux. Une enveloppe de deux milliards d'euros sur laquelle le Premier ministre est revenu chez nos confrères de France Bleu Breiz-Izel et France Bleu Armorique. Il a aussi commencé à creuser la tombe de l'écotaxe.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Franceinfo (Franceinfo)

"L'écotaxe
reviendra s'il y a consensus et c'est pourquoi j'ai proposé que l'Assemblée
nationale s'en saisisse pour en faire l'évaluation et trouver les solutions. Cherchons
ensemble la voie qui permettra d'investir les infrastructures de transports
ferroviaires et routières.
"

La Centrafrique

Un
consensus, il y en avait un au début de l'opération militaire en Centrafrique,
il est en train de se fissurer.

Une semaine
après le début de l'intervention militaire française et alors que le ministre
de la Défense Jean-Yves le Drian est à Bangui, des voix discordantes commencent
à se faire entendre.

L'ancienne
ministre UMP de la Défense Michèle Alliot-Marie regrette l'isolement de la
France dans cette opération militaire et s'en prend au ministre des Affaires
étrangères. Elle était ce matin l'invité d'iTélé.

"Je
pense que l'on aurait dû se préoccuper avant, notamment sur le plan
diplomatique, de mobiliser nos principaux partenaires. Je n'ai pas l'impression
que le ministre des Affaires étrangères ait fait un tour de toutes les
capitales européennes pour motiver et expliquer à nos partenaires qu'il était
important d'agir pour trouver proposer une solution qui ne soit pas à court
terme.
"

Hervé Morin,
l'ancien ministre de la Défense et président du Nouveau centre ne croit pas,
lui, à l'intervention rapide promis par le chef de l'Etat.

"François
Hollande a un vrai problème avec la vérité. C'est à la fois un mensonge et c'est
idiot. C'est un mensonge parce que dans six mois la situation ne sera pas
rétablie. Avant qu'une force africaine soit en capacité de mener les mêmes
missions que la force française, il va se passer des années.
"

Le retour de Nicolas Sarkozy

Hervé Morin a
aussi évoqué, sur RTL, le retour qui agite le landernau politique, celui de
Nicolas Sarkozy. L'ancien chef de l'Etat fait la une ce vendredi
du Figaro Magazine.

Une
omniprésence médiatique cette semaine qui suscite bon nombre de commentaires
peu amènes dont celui d'abord d'Hervé Morin.

"Aborder
la question de Nicolas Sarkozy c'est aborder le sujet comme il ne le faut pas.
Cela repose toujours sur cette idée folle qu'il y aurait un homme providentiel
capable d'être le père de la nation, de faire avancer le pays. L'idée qu'un
candidat à la présidentiel soit en capacité de transformer le pays n'est pas
vraie.
"

Plus sévère
encore, Thierry Mariani, le député UMP des Français de l'étranger était invité
sur France 2 des 4 Vérités.

"Je
pense que Nicolas Sarkozy pourrait faire un très bon candidat, mais je ne crois
plus à l'homme providentiel. On est dans une situation économique grave où l'on
a besoin de quelqu'un ayant une volonté, un programme clair, et qui puisse
faire un choc à la France.
"

C'est
Voltaire qui disait : "Mon dieu gardez moi de mes amis...quant à mes
ennemis je m'en charge.
"

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.