Cet article date de plus de huit ans.

Affaire Cahuzac : pour Devedjian, le gouvernement et Bercy savaient

écouter
C'est toujours l'affaire Cahuzac qui occupe le devant de la scène. Apparemment, il y aurait eu des révélations mardi au cours des auditions de la commission d'enquête. C'est Patrick Devedjian qui l'affirme mercredi matin sur LCI. Pour le député UMP et vice-président de la Commission d'enquête sur l'affaire Cahuzac, cela ne fait pas de doute, l'exécutif savait.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Franceinfo (Franceinfo)

C'est ce que révèleraient les premières auditions démarrées mardi de la commission d'enquête parlementaire sur l'affaire Cahuzac d'après Patrick Devedjian : "Les auditions font apparaître que
nécessairement le gouvernement et en particulier Bercy, devaient savoir que Jérôme
Cahuzac devait avoir un compte à l'étranger. Le 14 décembre, un organe de Bercy
lui demande de signer un document dans lequel il déclare ne pas avoir de compte
à l'étranger. Il refuse de le signer et on n'en tire pas de conséquences.
"

L'exécutif savait dit Patrick Devedjian, cela n'étonne pas
Eva Joly. L'ancienne candidate à la présidentielle pour EELV, elle est aussi une
ancienne juge, et a vu passer plein d'affaire de ce genre. Eva Joly dénonce la
complaisance du politique
 : "Il y a beaucoup trop de complaisance.
Quand je voyais la fraude fiscale systématique, je l'ai dénoncé au fisc à
partir de mes dossiers et rien ne s'est passé. Il y a une oligarchie en France,
et ce n'est pas une découverte. Les enquêtes fiscales sont maîtrisées
politiquement ce n'est pas technique comme problème.

Eva Joly sur France Info explique également pourquoi elle a
refusé la mission que lui proposait Jean-Marc Ayrautl sur les paradis fiscaux :
"On me proposait de rédiger un rapport. Ce n'est pas un rapport qu'il
faut, c'est quelqu'un qui porte ce sujet.
"

Lutter contre la fraude fiscale

Conséquence de cette affaire Cahuzac, le gouvernement
propose des lois pour lutter contre la fraude fiscale et les conflits d'intérêt.

Une loi sur la transparence est en préparation, et mercredi matin
la ministre de la Santé Marisol Touraine, a annoncé un décret pour couper le
cordon entre les laboratoires et les professionnels de santé : "Ce
décret marque une rupture par rapport à ce qui existait dans la mesure, où,
désormais, il y a un montant qui est fixé. Tout avantage au-dessus de 10 euros
doit être déclaré et les informations seront  rassemblées sur un site unique.
"

Le suicide d'un militant d'extrême droite à Paris

Un ancien militant de l'OAS, Dominique Venner, essayiste d'extrême
droite, s'est tiré une balle dans la tête, mardi dans la cathédrale Notre-Dame
de Paris
. Il a laissé un message où il dit avoir agi pour la
défense de la famille traditionnelle et la lutte contre l'immigration.
Un geste éminemment politique dit Marine Le Pen.

Une déclaration du FN totalement déplacée pour Harlem Désir,
patron du PS : "Ce qui me choque c'est que Marine Le Pen en est fait
une référence et qu'elle ait semblé justifier cet acte. C'est très révélateur
et il faut maintenant, que la loi a été votée, que les opposants au mariage
pour tous comprennent que c'est la loi de la République et que l'UMP arrête d'instrumentaliser
des groupes d'extrême droite.
"

Les groupes d'extrême droite continuent de provoquer des
heurts en marge des manifestations contre le mariage pour tous. La prochaine
est prévue dimanche à Paris.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.