L'histoire du jour, France info

Grammy Awards : Kendrick Lamar superstar

Un nom émerge de la cérémonie des Grammy Awards, qui se tient lundi soir à Los Angeles : Kendrick Lamar, avec onze nominations, notamment dans les prestigieuses catégories album et chanson de l'année. En quelques années, le rappeur californien s'est imposé comme une figure incontournable, dans son genre et bien au-delà, par ses prises de position politiques notamment, contre les discriminations.

(Kendrick Lamar a sorti en 2015 son troisième album, "To Pimp A Butterfly" © Paul A. Hebert/AP/SIPA)

En quatre ans et trois albums, Kendrick Lamar s'est installé au sommet. Une place confirmée par un disque magistral, To Pimp A Butterfly , sorti l'année dernière. A seulement 28 ans, le gamin originaire de Compton, banlieue de Los Angeles rendue célèbre par le groupe N.W.A dans les années 80, est bien plus qu'un rappeur. Jazz, funk et textes à nu voisinent dans sa musique ; il se livre totalement dans ses performances en live, dans ses textes, dans ses clips et ses obsessions. "Il y a très peu d'artistes qui ont ce sens de la réalité, comme Rakim ou NWA, explique-t-il, moi je suis l'un d'entre eux, je parle de mes hauts et mes bas, je vous donne ce que je suis aujourd'hui, celui que j'ai envie d'être ".

Kendrick Lamar parle de sa vie et de son quartier, il parle donc de pauvreté, de violences policières et de discriminations contre les Noirs. Son album est parsemé de références, comme quand il chante King Kunta , en hommage au combat de l'esclave rebelle Kunta Kinté, ou lorsqu'il dialogue de façon posthume avec son idole Tupac.

Une conscience politique réelle mais qu'il voudrait universelle : "Quand je sors et que je rencontre tous ces gens différents, je vois que beaucoup de Blancs s'identifient à cet album, tout comme les Noirs ! On peut tous ressentir à un moment une forme de discrimination. En m'exprimant, je donne une voix à travers la musique à ceux qui ne peuvent pas le faire ".

Kendrick Lamar, de Compton, Californie, au sommet
--'--
--'--

Kendrick Lamar, un artiste capable de prendre position contre les violences policières et les discriminations à Ferguson mais aussi d'enregistrer un duo avec l'idole pop et propre Taylor Swift. Un grand écart qui en fait un artiste adulé, qui a vendu des millions de disques et qui pourrait ce lundi soir lors des Grammy Awards, devenir le premier rappeur à remporter le trophée de la chanson de l'année. Avec onze nominations en tout, il a tout pour conclure une année qui a transformé un artiste en icône.

(Kendrick Lamar a sorti en 2015 son troisième album, "To Pimp A Butterfly" © Paul A. Hebert/AP/SIPA)