Cet article date de plus de huit ans.

Défonce au butane à Dubaï

écouter (2min)
Depuis peu, Dubaï devient une destination rêvée pour les expatriés, surtout britanniques. De bonnes écoles, une qualité de vie dont ils ne pourraient rêver à Londres ou Liverpool, la plupart ont des piscines et du personnel à domicile. Mais il y a aussi l'envers du décor : les soirées mouvementées et une nouvelle mode, la défonce au butane. Six adolescents sont morts ces dernières années.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
 (©)

C'est le site internet du magazine Vice qui raconte ce côté un peu moins reluisant de la vie d'expatriés à Dubaï. Une mode est en train de s'installer durablement : la défonce au butane.

Dans un article intitulé "Les ados
expatriés se défoncent au butane
", des journalistes sont partis à la rencontre de jeunes anglais qui inhalent le gaz
des bouteilles d'essence à briquet.

Six morts

Une adolescente décrit les effets : "Ca fait
comme le gaz hilarant mais ça dure plus longtemps. Tu te mets à pouffer de
rire en te tordant dans tous les sens, un peu paumé. Tes yeux roulent comme si
tu étais possédé. Mais contrairement au gaz hilarant, le butane peut te tuer sur le coup... Si
tu le fais mal, ça va directement dans ta gorge, tes poumons gèlent et tu
meurs
."

Le site Vice rapporte ainsi que six adolescents sont morts ces dernières années. 

Pourquoi spécifiquement le butane ?

A Dubaï, les lois sont strictes. Il est interdit de boire de
l'alcool quand on a moins de 21 ans, même à la maison, en famille. Le contrevenant risque un châtiment corporel, la prison ou même l'expulsion
du territoire

Dernièrement, un garçon qui avait bu de l'alcool a été condamné à 40 coups de
fouet. Même chose pour la drogue : une jeune fille qui fumait du canabis sur la
plage s'est retrouvée derrière les barreaux pendant deux ans.

Du coup, les jeunes anglais se rabattent sur des produits en vente
libre. "Du butane, tu peux en acheter partout et à n'importe quel âge ", raconte
Steph, toujours sur le site Vice. "Si tu as l'air d'avoir plus de 12 ans, on ne
t'embêtera pas si tu achètes de la peinture, de la colle ou du butane. On peut
même s'en faire livrer à domicile.
"

Pourquoi pas les Dubaïotes ?

Pourquoi ce phénomène ne concerne-t-il que les expatriés ? Steph répond à la question : "Parce que les locaux, eux, peuvent se faire attraper avec de la drogue et
s'en sortir pour trois fois rien. Ils ont tous un oncle qui connaît quelqu'un
qui peut régler le problème en un rien de temps.
"

Les autorités britanniques prennent ce sujet très au sérieux à tel point que des représentants du consulat font maintenant des
interventions dans les écoles privées.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.