L'histoire du jour, France info

Dans l'Utah, les Etats-Unis construisent un centre d'espionnage géant

Nous sommes à Bluffdale, dans l'Utah, dans l'ouest des Etats-Unis, en plein pays mormon. Le magazine Le Point nous emmène dans cette commune de 8.000 habitants entourée de montagnes. Le journaliste Guillaume Grallet pousse la porte du saloon, le Porter's Place. Ici, la spécialité, c'est la viande de cerf ; on expose des échantillons de barbelés qui ont servi à la conquête de l'ouest. Les attractions sont rares : un concours de miss, ou encore le "Demolition derby", un rallye pour breaks cabossés.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

C'est là, dans cette région rurale, que l'Etat américain construit le plus grand centre de cybersurveillance du monde. Il va espionner la planète en permanence. Il pourra intercepter n'importe quel message électronique, toutes les requêtes sur Google, la moindre note de restaurant, tous nos achats dès lors qu'ils transitent par un système informatique, toutes les informations numérisées à travers le monde. Il pourra analyser simultanément l'équivalent de mille millions de milliards de livres de 500 pages.

Le centre devrait ouvrir en octobre 2013, avec ses neuf hectares de bâtiments remplis de serveur. Les travaux, qui ont commencé, vont coûter deux milliards de dollars, plus d'un milliard et demi d'euros. C'est cher, mais pour la Maison Blanche, depuis les attentats du 11 septembre, la cybersurveillance est devenue une priorité. Tant pis pour les défenseurs de la vie privée. Dans Le Point, Laura, qui habite une ferme à Bluffdale, balaie leurs arguments : "Si vous n'avez rien à vous reprocher, qu'est-ce que cela peut faire ? ". Au saloon, un candidat au congrès va plus loin : "De toutes façons, ce ne sont pas les Américains que le centre va surveiller, mais nos ennemis, les Chinois ou les Russes ".

Les Etats-Unis ont au moins deux raisons de construire ce centre dans l'Utah. D'abord, la région accueille déjà plusieurs entreprises spécialisées dans les nouvelles technologies. Ensuite, elle est le siège de la Brigham Young University, parfois surnommé le "Harvard des Mormons". A force de faire du proselytisme, les Mormons parlent souvent plusieurs langues. Les 35.000 élèves de la faculté sont particulièrement recherchés. Le Point explique qu'à Bluffdale, le FBI commence déjà à recruter.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)