L'expérience Vendée Globe, France info

L'expérience Vendée Globe : Semaine 3

Seize micros embarqués à bord de "LinkedOut", le bateau de Thomas Ruyant. Une installation de l'artiste Molécule qui offre une première mondiale : raconter le tour du monde à voile par l'audio. À vivre tous les jours de la course sur franceinfo.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
\"LinkedOut\" dans les 40èmes rugissants.
"LinkedOut" dans les 40èmes rugissants. (THOMAS RUYANT / TR RACING)

Latitude 40°1’ Sud, les célèbres 40èmes rugissants.

Température de l’air : 11 degrés et 12° dans l’eau. Trois semaines après le départ du Vendée Globe, l’hémisphère sud complique la course de tous. L’anticyclone de Sainte-Hélène s’est révélé d’humeur cyclothymique, un petit pot-au-noir à sa façon. Des vents irréguliers puis des nuages sur un lac et des images satellites qui avaient le tournis. Il y a eu de la casse, "LinkedOut" n’a pas été le seul bateau concerné par des ateliers bricolage. Hooks récalcitrants, structures en souffrance, casses techniques et avaries en tous genre.

Le moins chanceux de tous, Alex Thomson sur Hugo Boss a vu son safran endommagé par du matériel de pêche. C’est fini pour Hugo Boss qui ambitionnait toujours la victoire finale après des journées de réparation au large du Brésil. Le All-Black ne verra pas la Nouvelle-Zélande et s’arrêtera au Cap, la déception est immense. Les deux grandissimes favoris de la course sont donc pour l’un tout à l’arrière à dix jours du leader et pour l’autre contraint à l’abandon. Alors les observateurs se demandent à juste raison si le futur vainqueur ne figure pas dans les huit premiers de l’épreuve. Thomas Ruyant inclus. Même privé d’un foil, "LinkedOut" fait des pointes, ça se ressent, ça s’entend dans les micros de Molécule.

L’heure est aux empannages. Il faut anticiper la bascule du vent du Nord-Ouest au Sud-Ouest. Une opération loin d’être anodine, une manœuvre délicate réalisée en tête de course ce week-end. Sur la carte météo la nuit prochaine, une dépression va se renforcer dans sa partie Ouest après le passage du cap de Bonne Espérance. Les vents pourraient atteindre 35 nœuds avec des rafales à 45 nœuds. La hauteur des vagues est susceptible d’atteindre les 6 mètres. Le groupe de tête doit observer cette évolution de près et réfléchir à la meilleure stratégie à adopter dans ces conditions. Autre difficulté, le courant des Aiguilles qui peut atteindre quatre nœuds. Il descend du détroit du Mozambique, entre Madagascar et l’Afrique et se vient se heurter au courant polaire. Ici courant + vent contraire = vagues scélérates et il faudra s’en méfier.

L’Expérience Vendée Globe

Voix et Son : Molécule

Mixage : Djaisan Taouss @Radio France

Rédaction en Chef : Éric Valmir

\"LinkedOut\" dans les 40èmes rugissants.
"LinkedOut" dans les 40èmes rugissants. (THOMAS RUYANT / TR RACING)