L'expérience Vendée Globe, France info

L'expérience Vendée Globe : Jour 64

Seize micros embarqués à bord de "LinkedOut", le bateau de Thomas Ruyant. Une installation de l'artiste Molécule qui offre une première mondiale : raconter le tour du monde à voile par l'audio. À vivre tous les jours de la course sur franceinfo.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
A bord de Linkedout
A bord de Linkedout (Pierre Bouras / TR Racing)

Latitude  26°27° sud à 800 km au large de Rio de Janeiro. La température de l'air est de 26 degrés, il fait 28 dans l'eau. Le vent de secteur est-nord-est souffle à dix noeuds et la mer est calme. 

On connaissait la baie de Rio, moins le mur de Rio. Un mur de hautes pressions sur lequel a buté le leader Yannick Bestaven ces dernières 72 heures. Depuis trois jours environ, empêtré dans une zone de vents faibles et contraires, cherchant à avancer entre la côte brésilienne et le front froid susceptible de donner un peu d'air, alors que plus à l'est LinkedOut et trois autres bateaux progressaient  sur des allures portantes, Yannick Bestaven a vu son avance considérablement se réduire pour disparaître. Au classement de 9h, l'ancien leader qui comptait plus de 500 milles sur LinkedOut a glissé à la troisième place, derrière LinkedOut justement et Apivia qui mène la course.

Mais Charlie Dalin est un leader fragile, et peut-être a-t-il déjà perdu sa pole position. Les cinq premiers se tiennent à moins de 40 milles nautique, ce n'est rien. Et le 9ème Jean Le Cam est à 163 milles nautiques. Cela signifie que le top 9 peut encore prétendre à la victoire finale. Du jamais vu après 64 jours de course. Si les chasseurs sont revenus aussi fort, c'est grâce à l'extinction de l'anticyclone qui bloquait Yannick Bestaven avec en prime la formation d'une dépression dans le sud. 

Et maintenant... À bord de LinkedOut, le moral est bon. Il a fallu monter au mât pour réparer la girouette, car naviguer en recueillant à l'ouïe et au jugé les infos du vent, c'est épuisant. On l'entend dans le carnet de bord sonore du jour. Le bateau est toujours à l'avant, les ambitions sont intactes, Thomas a passé une bonne nuit, a pris une douche récupératrice - elles sont rares - et maintenant il faut, après 64 jours de mer, se préparer à un nouveau départ. 

Rien n'est joué, et le défi du jour consiste à se placer dans les premiers sur la route des alizés. 

L'Expérience Vendée Globe

Voix et Son : Molécule

Mixage : Dhofar Guerid @Radio France

Texte et rédaction en chef : Eric Valmir

A bord de Linkedout
A bord de Linkedout (Pierre Bouras / TR Racing)