L'expérience Vendée Globe, France info

AUDIO. L'expérience Vendée Globe : Jour 3

Seize micros embarqués à bord de "LinkedOut", le bateau de Thomas Ruyant. Une installation de l'artiste Molécule qui offre une première mondiale : raconter le tour du monde à voile par l'audio. A vivre tous les jours de la course sur franceinfo.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Thomas Ruyant sur Linkedout.
Thomas Ruyant sur Linkedout. (Pascal Bouras TR Racing)

Latitude 42 degrés 6 minutes nord, au large du Portugal

Un front froid et virulent dans l’obscurité d’une nuit mouvementée. Celle de mercredi a laissé des traces sur les organismes et les coques. Et Thomas Ruyant a choisi d’affronter de face les rafales d’un vent de Sud-Est à plus de 40 nœuds qui creusaient la mer. Sébastien Simon sur Arkea Paprec qui avait choisi la même option concède "avoir eu le mal de mer pour la première fois de sa vie", c’est dire. Pour ne rien arranger, un coup de tabac brutal s’est abattu sur la course. Dans le carnet de bord sonore de ce jour 3, Thomas Ruyant évoque "le bateau qui souffre". Linkedout sautait, tapait, encaissait. Le micro de Molécule placé dans le mat capte l’intensité des chocs.

L’un des grands favoris de ce Vendée Globe a fait demi-tour. Jérémie Beyou sur Charal navigue vers les Sables-d’Olonne pour réparer une série d’avaries, la plus préoccupante étant une bastaque tribord cassée, c’est-à-dire la partie du gréement qui tient le mât. Il devrait arriver demain soir sur le chenal et le règlement stipule qu’il a jusqu’au 18 novembre 14h20 pour repartir.

Si la direction du Vendée Globe devait estimer une tendance de réparations à faire, la drisse cassée l’emporterait. Linkedout n’est pas exempt de cette difficulté. Thomas attend une accalmie des éléments pour monter sur le mât et régler ce problème de hook.

Pour le reste, en dépit d’une fatigue légitime, le moral est bon. La stratégie du plein ouest est payante. Thomas Ruyant flirte avec le top 5 du classement, mais rien n’est simple : "cette descente de l’Atlantique est un chaudron" et d’ailleurs dans les vacations de la course, tous les skippers évoquent cette impossibilité de dormir tant les éléments incitent à la vigilance. La mer est désordonnée, la navigation tonique. Clarisse Cremer sur Banque Populaire se dit "cramée". Et cette dorsale anticyclonique qui offre quelques heures d’accalmie précède une dépression tropicale. Un vrai calme avant la tempête à laquelle il faut se préparer.    

L'expérience Vendée Globe : 

Voix et Son : Molécule

Rédaction en Chef : Eric Valmir

Thomas Ruyant sur Linkedout.
Thomas Ruyant sur Linkedout. (Pascal Bouras TR Racing)